alpilles13 ALPILLES13

09/09/2007

La rage d'écrire...

4. Mon journal de la semaine

 

 

Mauvaise semaine. A rayer de l’agenda, cet objet moitié livre, moitié cahier, ce pense-bête qui porte bien son nom ! Cet objet minable auquel on est asservi tout au long d’une vie, que l’on consulte et que l’on rature à journée faite. Quand ce n’est pas le dernier gadget électronique qui vous rappelle à l’ordre comme le réveil matin. Jusqu’au moment où, enfin ouf, on a quasiment rien à inscrire d’avance, rien à programmer. Résolument vide, plus d’engagement, plus de rendez-vous si ce n’est ceux de l’arracheur de dents ou du cardiologue. Pas évident de passer d’un jour à l’autre de l’état d’esclave à celui d’homme libre. Faut bien compter avec quelques semaines d’adaptation et parfois l’on éprouve même un sentiment de frustration. Comme s’il manquait quelque chose…

 

 

Mauvaise semaine, vous disais-je, à rayer du semainier. Mais impossible de le faire après coup, impossible de revenir à dimanche passé. Car cet agenda de misère, je continue à m’en servir. N’allez pas croire que je suis devenu gaga au point d’y inscrire des rancarts bidon ! Je note ce que je fais et aussi ce je n’ai pas fait pour cause de paresse, de refroidissement à 30 degrés... de quintes de toux et de mistral. Le salaud, voici quinze jours qu’il nous assiège. Pour se venger de la pluie, le nord nous envoie des rafales de vent à écorner les bœufs de Camargue. D’habitude, on se terre à l’abri, plein sud. Mais cette fois-ci, il nous a surpris en train de refaire le toit du vieux mas, comme je vous le narrais en langage télégraphique la semaine passée.

 

Je vous fais grâce des nuages de poussière et des sifflements dignes d’un blizzard au travers des pans du toit. Du coup, ce travail a pris du retard sur l’agenda… ce minable à qui l’on ne peut plus faire confiance !

 

 

Dimanche, 9 septembre 2007

 

18:23 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.