alpilles13 ALPILLES13

15/09/2007

4. Extraits de mon dernier livre...

Un journaliste au paradis

 

 par Fred Oberson

 

 

 

Courriel : fredoberson@bluewin.ch 

 

gauguin.1172428162.jpg

 

Chapitre 5 

… De retour au Paradis, Victor fut affecté au Service de la Com­munication, comme le lui avait annoncé Eva lors de son arrivée. Il commença par un stage com­portant la vi­site guidée de l’immensité céleste… … Parmi l’équipe des stagiaires, Victor fit la connaissance de Steve Macintosh, un Irlandais protestant. Contre toute attente, le catholique du sud et le protestant du nord se lièrent d’amitié et passaient le plus clair de leur temps ensemble, à refaire le Ciel… … L’ange bourru regroupa alors les stagiaires pour leur adresser ce message :- Mes chères âmes, la communication que j’ai à vous faire maintenant, est d’importance capitale. Je vous demande la plus grande discrétion à ce sujet. Notre Dieu à tous, juifs, chrétiens, musulmans, souhaite réunir un groupe d’études auquel participeront Ses dignitaires, Ses conseillers et vous-mêmes, mesdames et messieurs… … Les deux compères, Steve et Victor, n’en croyaient pas leurs oreilles : ils allaient participer à une conférence avec les gradés du Paradis !…  En riant sous cape, ils se dirent que si les viocs étaient à court d’idées ; eux n’en manquaient pas… 

Chapitre 6 

Il dévala à grandes enjambées l’escalier en colimaçon pour se précipiter au Purgatoire où il découvrit, en un endroit écarté, son père en lévitation. Henri pla­nait, tournait en rond comme un fauve à l’intérieur de sa cage, prêt à bondir sur le premier arrivant. À la vue de son fils, il stoppa net, se planta sur ses jambes, écarquilla les yeux de surprise et lui lança :- De Dieu, de Dieu… qu’est-ce que tu fous là ?- Papa, je suis mort comme toi, il y a quelques semaines. Je suis monté au Ciel, je t’ai cherché partout et, enfin, je te découvre ici. Je réside à l’étage supérieur, au Paradis. Et toi, que fais-tu ici, au Purgatoire ?- C’est une vieille histoire, dont je n’ai jamais parlé, ni à toi, ni à ton frère Pierre…

Commandez-le par courriel à:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fredoberson@bluewin.ch

 

 

 

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

Chemin de Compostelle

13520 Maussane-les-Alpilles

17:16 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.