alpilles13 ALPILLES13

15/10/2007

Mon journal...

7. Mon journal de la semaine

Toute la semaine, « le petit con » a fait la une des médias : la presse quotidienne, les hebdos, la radio et la télé. On ne voit que lui, on entend que lui, on ne peut se passer de lui, « le petit con » est partout, supplantant un autre « petit » à l’ADN présidentiel dont on n’a pas encore la preuve qu’il est complètement « con », mais cela ne saurait tarder !

Le « petit con » que je cite est un grand quinqua vieillissant, un séducteur élégant, sapé d’une blanche chemise, qui s’exprime dans un langage châtié, qui dit des choses intelligentes, qui se contredit parfois, qui prend fait et cause pour les grandes causes. Du haut de sa grandeur, de son rang, de sa richesse, le « petit con » plafonne sur un autre registre, il ne saurait se compromettre avec la veuve et l’orphelin. Il avoue être « un peu sourd à la question sociale, écrire avec son intelligence et son inconscient ». De ce côté-là, il est honnête car comment pourrait-il se mettre à la place du peuple, des petites gens et des SDF alors qu’il fréquente les trois étoiles et les palaces.

Après la Bosnie, après le Darfour, le « petit con » part en guerre contre les pachydermes qui ne sont pas tous en Afrique. Il tire à vue, fait mouche à tous les coups de sa plume acérée sur ces grosses bêtes que sont les éléphants du PS. En fait, ce pacifiste viscéral ne fait qu’égratigner leur carapace polie par des années de militantisme bourgeois. Au passage, il ne rate pas l’occasion de pointer son arme sur le gibier planqué à la droite de la gauche, avec l’excuse que sa mire est déréglée.

Tout cela parce que le « petit con » s’est soudainement pris d’une admiration sans borne pour son égérie du moment, une pauvre femme abandonnée par les siens. Pour se faire entendre, pour expurger son fiel, ce grand chasseur a commis un livre judicieusement intitulé : « Ce grand cadavre à la renverse », Grasset *.

Vous l’avez deviné, le « petit con » n’est autre que BHL, Bernard-Henry Lévy, le philosophe mondain et médiatique qui part en campagne pour que Ségolène Royal prenne la tête du parti socialiste. Ce cher BHL arrive en retard d’une révolution manquée. C’est au printemps qu’il devait partir en guerre et mitrailler tout azimut pour qu’elle soit élue. Ce n’est pas à cause de ce rendez-vous manqué que je me suis permis de l’appeler « petit con ». Celui qui l’a traité de la sorte n’est autre que Guaino, l’éminence grise et trouble du petit président ! Un « grand con » !


*) Pour la petite histoire, le fondateur des éditions Bernard Grasset a plus ou moins collaboré avec l’occupant allemand pendant la guerre ! Il a publié « Les Principes d’action » d’Adolf Hitler et nombre de collaborationnistes dont Drieu La Rochelle. Grasset appartient à Hachette qui fait partie du Groupe Lagardère dont le digne héritier est actuellement compromis dans l’affaire EADS ! Ni voyez aucune malice.

Dimanche, 14 octobre 2007

21:12 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.