alpilles13 ALPILLES13

11/11/2007

Dimanche...

 9. Mon journal de la semaine

Toute la semaine coupé du Monde ! Comme sur une ile déserte… Eh oui ! je ne plaisante pas, je suis coupé de tout contact avec l’extérieur, isolé au milieu d’une mer d’oliviers battus, torturés dans tous les sens par un froid mistral d’automne. Les cyprès craquent, plient, se balancent comme des roseaux mais résistent à la pression du vent. J’aperçois à quelques lieux la citadelle des Baux de Provence qui me domine, qui me nargue de toute sa hauteur. Le feu crépite dans la cheminée, distille une chaleur bienfaisante. Les chats, Tic et Tac, font la sieste sur le canapé. Un temps à ne pas mettre un poil dehors.

Coupé du Monde de l’Internet, vous dis-je. Depuis cinq jours le contact est rompu, la technique fait grève ou les techniciens… que sais-je. Lors de chaque appel au « service assistance » de Free, on me pose chaque fois les mêmes questions, on me raconte les mêmes salades. Tantôt c’est la ligne, tantôt c’est le Freebox ou leur serveur. « Patientez me disent-ils, on a détecté la panne. Débranchez, rebranchez, faites-le cinq fois de suite ».  Je détecte chez mon interlocuteur un accent qui n’est pas tout à fait de chez nous. Je n’ose lui demander s’il m’écoute de Tombouctou ou d’Ouagadougou… Mais toujours rien de rien, je suis sinistré, coupé de l’extérieur.

Au bout de deux jours de nervosité, je me calme, je m’habitue, je prends mon isolement en patience. Je me dis que je suis stupide d’être accroc au Net. Quel temps gagné pour faire autre chose. Je reprends l’écriture de mon prochain livre, un roman qui se passe dans les années cinquante. A cette époque, on vivait bien, sans cette technologie démentielle, mais sans traitement de texte aussi… On avait devant soi des pages blanches, une plume « Waterman », de l’encre « bleu des mers du sud » et des idées de jeunesse plein la tête.

Aujourd’hui dimanche, la météo s’est trompée, le mistral à rendu l’âme. Je tente une sortie, l’air est doux, le soleil voilé, j’enfourche mon gros cube, je me retrouve au Café de la Fontaine à l’heure de l’apéro. J’allume mon PC portable, il se branche sur le WIFI, mon blog apparaît,  je suis sauvé, je peux communiquer avec vous, vous adresser mon papier !

 

Dimanche, 11 novembre 2007

 

 

 

 

 

12:17 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

tombee par hasard sur votre blog, j'ai cru revivre un episode de ma vie d'accro au net !!!!!!! je souris encore ..... vous l'avez si bien decrit qu'il me semble avoir retrouve le "stress de ce moment .....alors pour oublier je vais aller voir dehors ....si chez moiaussi le soleil a reussi a percer les nuages et si la "vraie vie est aussi jolie que la vie que l'on reve sur la toile ........au plaisir de lire votre prochain billet.........une future accro !

Écrit par : mimi. | 11/11/2007

Les commentaires sont fermés.