alpilles13 ALPILLES13

04/01/2008

4. Mon journal des Alpilles

Vendredi, 4 janvier 2008

 

Celle qu’on attend depuis huit mois se fait désirer comme une coquette, fait la mijaurée, hésite à se manifester. Va-t-elle encore nous faire faux bond une fois de plus ? C’est fort possible car depuis quelques années, elle n’en fait qu’à sa tête Peut-être a-t-elle pris des vacances sous d’autres cieux ? Tout indique pourtant son arrivée imminente. Le ciel est gris-noir, bas, lourd, menaçant, comme la météo l’annonce depuis trois jours.

 

Elle attendra encore que la nuit soit noire d’ébène pour frapper à la fenêtre et s’abattre comme une furie sur la toiture. La pluie, la voici enfin la pluie ! Ici, en Provence, personne n’y croyait plus… mais il a plu et il pleut encore depuis vingt quatre heures. Un temps à ne pas mettre un parapluie dehors car il tournique dans tous les sens, se tortille, se plie en quatre jusqu’à perdre ses baleines et rendre l’âme. On se presse auprès de la cheminée, on lit un bon bouquin, on est heureux comme des fous quand il pleut dans les Alpilles !

Les commentaires sont fermés.