alpilles13 ALPILLES13

30/01/2008

Mon journal de Genève

Mercredi, 30 janvier 2008

 

 

C’est tout drôle de se retrouver « touriste » dans la Cité de Calvin après y avoir séjourné 45 ans. On ne perçoit pas la ville de la même manière. Lundi j’ai aperçu le mythique Jet d’Eau entre deux rangées d’immeubles. Pointé comme une sagaie vers le ciel, il devait bien atteindre la hauteur de 120 à 130 mètres. Il retombait du côté nord, à peine poussé par un souffle de vent. Hier mardi, il était tout aussi majestueux mais versait ses tonnes d’eau côté sud. En revanche aujourd’hui il n’a pas montré le bout de son nez.

 

Je fais des visites à mes amis. Nicolas le Castillan est tenté de traduire mon bouquin en espagnol. Imaginez le nombre de lecteurs potentiels ! Et ils y croient au Paradis les latinos. Encore que "l’Alchimiste" Paulo Coelho en vend certainement plus en français. J’ai fait un détour par La Nouvelle librairie Descombes qui, malgré son enseigne, est la plus ancienne de Genève (1797). Mon livre est bien là, sur la table principale, et côtoie des écrivains célèbres. A vous donner des complexes !

 

Je monte la vieille-ville, je passe devant la maison natale de Jean-Jacques… et me retrouve à l’entrée du Palais de Justice. Un ami passe en Cours d’assises, oui en COURS D’ASSISES pour une histoire abracadabrante dont j’attendrai le verdict de clémence pour vous en parler. Impossible de pénétrer à la tribune du public… pour cause de « huis clos ». Connaissant le Palais comme ma poche, j’accède à l’endroit d'où l’on aperçoit l’intérieur de la salle par ses immenses fenêtres. A Genève, on n’est pas à Palerme… car depuis mon poste d’observation j’ai tout le monde dans ma mire, à 35 mètres ! J’assiste donc à un film muet : la cours, les jurés, l’accusé, le défilé des témoins et même les effets de manche d’un ténor du barreau. Lors de l’interruption de séance, je rencontre mon ami, je grille une clope avec lui et l’assure de mon soutien indéfectible. C’était la journée d’un touriste ordinaire !

 

Les commentaires sont fermés.