alpilles13 ALPILLES13

29/02/2008

Le Journal du Sapeur

« La Bougie du sapeur », le journal qui tombe avant l’heure

 

« LA BOUGIE DU SAPEUR » est le seul « quotidien » à ne paraître qu’une fois tous les quatre ans : le 29 février. Son nom lui vient du célèbre sapeur Camember, personnage imaginé par Christophe, pseudonyme du mathématicien et naturaliste Georges Colomb. Camember, né le 29 février 1844, fut, nous dit Christophe, incorporé dans l’armée alors qu’il n’avait fêté que quatre fois son anniversaire.

Une anecdote voudrait qu’en 1992 le journal soit tombé en retard. Motif : certains rédacteurs auraient remis au lendemain la rédaction de l’article qu’ils auraient dû écrire la veille…

Notre confrère Jean d’Indy, rédacteur en chef du « Sapeur », dément formellement cette « calomnie », car « la Bougie du sapeur » est sans reproche : « Non seulement cette histoire est sans fondement, mais je peux même vous dire que, depuis 1992, nous tombons avec 24 heures d’avance. Pour être en vente dans les kiosques dès le 28 février. Pari tenu en 1996, pour notre numéro 5, malgré l’ambition qui a été la nôtre pour son contenu. »

A savoir ?.

Les lecteurs découvriront. Mais je peux vous annoncer notre grand « scoop ». Nous expliquons en détail notre proposition d’un nouveau mode de scrutin pour l’élection présidentielle : la proportionnelle. Chacun des candidats occuperait la fonction et l’Elysée pendant une fraction du septennat proportionnelle au nombre de voix qu’il aurait obtenu. Cela présenterait en outre l’avantage d’économiser les énormes frais d’un second tour…

Original. Mais aucun des présidents n’aurait plus le temps de laisser du temps au temps… Autre « scoop » ?

Oui, et celui-ci devrait plaire à vos lecteurs… La présentation de Robert Hue comme « nain de jardin » nous a donné l’idée de reconstituer l’équipe des Sept Nains avec des hommes politiques. Mais Robert Hue restera « Joyeux ».

Et encore ?

Epilogue, dans notre numéro 5 du feuilleton commencé voilà seize ans : « Le crime du 29 de la rue Villain ». Et une proposition spéciale d’abonnement pour le XXIe siècle. Transmissible par héritage.

Mais avez-vous prévu que 2100 ne serait pas bissextile ?

Oui, bien sûr. Et même qu’exceptionnellement, en 2004, il n’y aurait pas l’habituelle « Bougie du sapeur », mais « la Bougie Dimanche… »

Propos recueillis par R. F.

Les commentaires sont fermés.