alpilles13 ALPILLES13

03/04/2008

5. Ecrire... (suite)

798438657.jpg

Balzac peint par Bisson 

 

Combien d’auteurs célèbres sont-ils tombés dans l’anonymat ? Ils quittent la scène médiatique sur la pointe des pieds, sans crier gare.  Leurs lecteurs fidèles peinent souvent à dénicher leur dernier bouquin. De livre en livre, les ventes s’amenuisent, l’éditeur fait les gros yeux en songeant aux avances qu’il a déjà consenties. Jusqu’au jour où il refuse le dernier manuscrit. Commence alors la quête d’une nouvelle maison d’édition alors qu’auparavant l’auteur était courtisé par les directeurs littéraires.

J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec un prix Goncourt alors que nous résidions dans le même club de vacances. A l’époque, son livre s’était vendu à plus de sept cent mille exemplaires et le film contant cette histoire avait obtenu la palme d’or à Cannes. La totale ! Il m’avoua que ce pactole lui permettait de bien vivre alors que son dernier roman plafonnait autour des trente mille ventes, ce qui  lui semblait tout à fait normal. Il considérait que ce Goncourt résultait d’un malentendu, son historiette ne méritait pas une telle considération. Il dira plus tard qu’il avait été l’objet d’une supercherie médiatique sans lendemain, une victime de la grande machinerie mercantile. Une telle modestie est tout à son honneur, mais n’éprouverait-il pas plutôt de la rancœur d’être tombé quasiment dans l’oubli ?

 

17:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.