alpilles13 ALPILLES13

18/04/2008

Ici comme ailleurs?

 

1468805737.jpgPas tout à fait ! Je ne vous parlerai pas de l’actualité politique et sociale, des prix qui ne cessent de grimper, des salaires qui stagnent, de la corvée des caissières, des étudiants dans la rue, des radars sophistiqués qui sillonnent les routes, des bagnoles qui s’écrasent contre les platanes, du Pape qui se confesse à New York et patati et patata… de toutes ces nouvelles qui font la une des gazettes de l’hexagone.

Je ne dirai mot du décès de Aimé Césaire, ce nègre hors du commun car d’autres le feront bien mieux que moi.

En revanche, j’ai envie de vous annoncer le programme de cette fin de semaine en Provence mais jene vous conseille pas d’y séjourner car la météo n’annonce rien de bon. Pour une fois, je vais me mettre tout le monde à dos : la SNCF, les pétroliers, les sociétés de péage, les hôteliers, les offices de tourisme et tutti quanti ! Restez chez vous, faîtes un feu de cheminée, recevez des voisins de quartier, lisez un bon bouquin – le mien par exemple -, visitez les malades et les mouroirs du 3ème âge et, pour ceux qui sont en âge… faites des enfants !

Je n’aurai donc pas le plaisir de vous emmener à la Cathédrale d’Images des Baux, une ancienne carrière souterraine d’où l’on extrayait les pierres calcaires pour construire les mas de la vallée. Sur les murs géants de cette caverne, l’exposition présente, à l’aide de diapos, les œuvres de Vincent van Gogh.

Vous ne découvrirez pas les floralies de Châteaurenard où une cinquantaine d’artisans d’art présentent leurs chefs d’œuvres éphémères.

Vous ne participerez pas à l’élection de la 20ème  Reine d’Arles et de ses Demoiselles d'Honneur en vous consolant d’apercevoir leurs costumes et leurs rubans flamboyants lors des fêtes et des courses camarguaises de l’été. A ne pas confondre les « miss » avec les filles du pays d’Arles qui ne vous font grâce que de leur visage poudré d’un rose délicat.

Bien d’autres loisirs vous donneront l’eau à la bouche : le « Festival de toutes les musiques » pour les mélomanes à Marseille, la dernière étape du « Tour de France Auto » pour les mordus du bitume ou des balades sur les traces de Jean Giono pour les amoureux de la nature. Ici, la Provence vit intensément toute l’année, sans doute pas tout à fait comme ailleurs !

19:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.