alpilles13 ALPILLES13

19/04/2009

Super Ségo est arrivée...

Après Dakar, ce coup-ci, c'est à cause de ce qu'il aurait dit à Zapatero...

Super Ségo.
Super Ségo.
Montage LePost

Dans un communiqué de presse, sur le site Désirs d'avenir, on apprend que Ségolène Royal a écrit au premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero, pour s'excuser des propos tenus par Nicolas Sarkozy:
"Elle lui a assuré que ces propos n'engageaient ni la France, ni les Français. Elle a également assuré Jose Luis Zapatero de toute sa considération, en partie pour les réformes courageuses conduites en Espagne et surtout pour son attachement à réaliser ses promesses de campagne électorale, avec un comportement éthique qui devrait servir de modèle."

Qu'avait dit Nicolas Sarkozy?
Selon Libération de vendredi, le chef de l'Etat aurait notamment déclaré mercredi, lors d'une réunion avec des députés, que M. Zapatero "n'est peut-être pas très intelligent. Moi, j'en connais qui étaient intelligents et qui n'ont pas été au second tour de la présidentielle". (Ce qui est démenti par l'Elysée).

Au passage, Ségolène Royal tâcle Sarko:
"Le mandat de Président de la République impose un devoir de maîtrise de son langage et de son comportement afin de ne pas porter aux intérêts de la France." a-t-elle estimé.

Un remake?
Lors de son passage au Sénégal, début avril, Ségolène Royal s'était déjà excusée pour des propos tenus par le président de la république. "Quelqu'un est venu vous dire à Dakar après tout cela que l'homme africain n'est pas entré dans l'Histoire. Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes qui n'auraient jamais dû être prononcées," avait-elle dit sous un tonnerre d'applaudissements dans l'enceinte de la maison du Parti socialiste sénégalais.

Les commentaires sont fermés.