alpilles13 ALPILLES13

14/07/2009

Dis Papy, c'est quoi le 14 juillet ?

article_johnny-comp.jpg

 

- C’est, au matin, une gueule de bois car les beuveries commencent déjà le 13 ! Toutes ces « rafales » nous tapent dans le « crémol » (argot genevois) comme l’invendable zingue de Dassault lorsqu’il passe sur les têtes des cochons de payant.


- C’est brancher la télé sur le coup de 10 heures pour apercevoir un nimbus qui se trémousse sur un véhicule couleur kaki, un de ces blindés qu’on envoi à l’autre bout du monde pour mater les Talibans et autres peuplades politiquement incorrect.


- C’est la « Foire de Paris » où on accueille à la tribune une ribambelle de personnages hétéroclites encadrés par tout ce que Matignon compte de commis-voyageurs pour leur présenter la quincaillerie habituelle. Seule ombre au tableau, les motocyclettes de la flicaille sont japonaises.


- C’est un défilé de mode multicolore, la mise tiré à quatre épingles, à rendre jaloux les couturiers et les cousettes du tout Paris avec, en prime, le salon de la casquette et des médailles militaires.


- C’est une garden-partie organisée par les Restos du cœur où une bande de clodos, des sans-papiers de toutes nationalités dégustent, une fois l’an, la cuisine française sans sushi.


- C’est enfin l’apothéose à la nuit tombante. La tour Eiffel s’embrase de mille feux, de mille explosions comme à Kaboul, du temps de Saddam. Sur une estrade, un exilé, l’enfant prodige du showbiz, offrent à ses milliers de groupies un concert soi-disant gratuit… ce qui ne l’empêchera pas de garnir son compte en banque suisse aux frais des contribuables français !

Les commentaires sont fermés.