alpilles13 ALPILLES13

27/11/2009

La Grippe et la Pandémie des Bénéfices

 

 

 

Un correspondant qui souhaite garder l’anonymat me transmet ce texte :

 

Un autre angle de vue sur cette grippe ravageuse qui va tous nous liquider !!!

BEST OF DE L'IRONIE
2000 personnes contractent la grippe, et tout le monde veut
mettre un masque !

25 millions de personnes atteintes du SIDA et  personne ne
veut mettre de préservatif...

PANDÉMIE DE BENEFICES
Quels intérêts économiques se cachent derrière la grippe porcine???
Dans le monde, chaque année, des millions de personnes
meurent de paludisme. Un simple moustiquaire pourrait y remédier.
Les journaux... ne le mentionnent même pas !

Dans le monde, chaque année, 2 millions d'enfants meurent à  
cause de diarrhées; qui pourraient être évitées avec un simple sérum
qui coûte 25 centimes...
Les journaux... ne le mentionnent même pas !

La rougeole, la pneumonie et d'autres maladies traitables par
des vaccins  bon marché, sont la cause de 10 millions de décès
chaque année...
Les journaux... ne le mentionnent pas !

Mais, il y a 10 ans environ, quand est apparue la célèbre
grippe aviaire...
les journaux du monde entier ont été inondés de nouvelles...

Une épidémie. La plus dangereuse de toutes... une Pandémie!
Le monde ne parlait que de la terrifiante maladie d'oiseaux...

Toutefois, la grippe aviaire n'a tué que 250 personnes en 10 ans...
25 décès par an...
La grippe commune tue chaque année, un demi million de
personnes dans le  monde.

Un demi-million contre 25???

Un instant... un instant!!!

Alors, pourquoi une si grande agitation autour de la grippe aviaire???

Parce que, derrière ces petits poulets se cachait un "coq".
Un coq ambitieux et à la crête bien grande...

La compagnie pharmaceutique transnationale Roche avec son célèbre
Tamiflu a vendu des millions de doses aux pays asiatiques.
Bien que le Tamiflu soit d' efficacité douteuse, le gouvernement
britannique en a acheté 14 millions de doses comme prévention pour sa
population.

Avec la grippe aviaire, Roche et Relenza, les deux grandes
compagnies pharmaceutiques qui commercialisent l'antiviral, ont obtenu
des millions de dollars de bénéfices.

Avant les poulets... maintenant les porcs.

Oui, maintenant, a commencé la psychose de la grippe porcine.
Et tous les  journaux du monde entier ne parlent que de ça...

Oubliée la crise économique (créée par qui???), ou la torture
à Guantanamo...

Il n'y a plus que la grippe porcine, la grippe des cochons...

Question:

Si derrière les poulets se cachait un "coq"... derrière les
cochons.... se  cachera un "GROS COCHON"...

La compagnie Gilead Sciences , des Etats-Unis, détiens le
brevet du Tamiflu.

Le principal actionnaire de cette compagnie n'est rien d'autre
que le sinistre personnage, Donald Rumsfeld, secrétaire de la Défense
de George Bush, architecte de la guerre contre l'Irak... Les actionnaires des pharmaceutiques Roche et le Relenza se frottent les mains. Ils
sont heureux de voir les ventes de  leur douteux Tamiflu à nouveau
millionnaires.

La vraie Pandémie , c'est le bénéfice... Les énormes profits
de ces mercenaires de la santé...

Je ne nie pas que les mesures de précaution prises par les
différents pays ne soient nécessaires.

Mais, SI la grippe porcine est une pandémie si terrible,
comme l'annoncent les médias....
Si l'Organisation mondiale de la santé (dirigée par Margaret
Chan, de la Chine) est tellement préoccupée par cette maladie...
pourquoi ne pas la déclarer comme problème de santé publique dans le monde
entier et ainsi permettre la fabrication de médicaments génériques?
>
Sauter les brevets de Roche et le Relenza et distribuer les
médicaments génériques gratuitement à tous les pays, en particulier les  
plus pauvres,  serait la meilleure solution.

DIVULGUE CE MESSAGE AU PLUS GRAND NOMBRE, COMME SI C'ETAIT UN VACCIN, POUR  QUE TOUS SACHENT LA REALITE QUI CE CACHE DERRIERE CETTE "PANDEMIE".

Car, les médias ne divulguent que ce qui intéresse leurs
sponsors, jamais  ce qui importe aux simples jetons que nous sommes
tous...

Le moyen le plus efficace de contrôler une population est la peur...

 

24/11/2009

Darwin en question (s) ?


 

 

 

Il y a 150 ans, Charles Darwin publiait son livre : « L’origine des espèces » qui a eu un retentissement mondial.

La théorie de l’évolution prête encore à controverse dans certains milieux qui, non seulement, la mettent en doute mais la combattent.

A l’occasion de cet anniversaire, le professeur Raymond Mallerin a donné au Club des débats de Lançon-de-Provence, une conférence remarquable intitulée : Darwin en question(s) ?

Il a eu l’amabilité de me transmettre le texte de son exposé pour que je puisse en faire bénéficier les lecteurs de la Tribune de Genève.

Je vous le présente sous la forme d’une brochure que l’on feuillette de page en page  en cliquant sur ce lien :


http://fr.calameo.com/read/000120511bf47f6762bf9

 

 

 

 

N.B. Pour quitter Calaméo, tapez sur l'accent aigu, en vert !

21/11/2009

Le cadavre de la gauche renaît de ses cendres !

Ça bouge aussi en Helvétie, le pays du consensus et du compromis où le parti socialiste siège au gouvernement depuis 1955. On appelle ça la « formule magique » puisque deux ministres de gauche sur sept en font partie.

Ils sont tellement imbriqués dans le système que l’on ne sait plus l’influence - si influence, il y a - qu’ils ont sur la politique du pays des banquiers.

Pas étonnant que Josef Zisyadis, un vieux gauchiste sur le retour, un communiste, conseiller national du Parti du travail - l’équivalent de député en France – cherche à redorer son blason et son égo en créant un nouveau parti à gauche de la gauche qui s’adresse aux jeunes !

 

Admettons que c’est un pur… parmi les impurs et je vous conseille de découvrir son blog :

http://zisyadis.ch/

Voici le communiqué de l’ATS paru ce jour :

Un nouveau parti national à gauche de la gauche créé à Schaffhouse

La gauche de la gauche helvétique tente à Schaffhouse de trouver un nouvel élan. Quelque 160 personnes de toute la Suisse s'y sont donné rendez-vous pour préparer la création d'un parti national. "La Gauche" s'adresse aux jeunes ainsi qu'aux déçus du PS et des Verts.

Les initiateurs du parti se disent anticapitalistes et écosocialistes, mais pas communistes. Ils ne sont pas tendres avec la gauche traditionnelle. Selon eux, elle est "dans l'impasse".

"On ne sait plus pour qui le PS et les Verts se battent", a déclaré Frédéric Charpié, l'ancien président du PS du Jura bernois, qui a quitté le parti à cause notamment du papier sur la sécurité du PS et du soutien que celui-ci a apporté au secret bancaire.

Pour le conseiller national Josef Zisyadis, le temps est venu de créer une vraie alternative de gauche en Suisse, car la situation sociale et écologique est grave. En outre, les divisions entre les partis de la gauche alternative les affaiblissent lors des élections, a analysé le popiste vaudois.

La gauche de la gauche n'a quasi plus rien à dire sous la Coupole fédérale, a relevé Frédéric Charpié. "Il nous faut un nouveau porte-voix au niveau national". "La Gauche" veut s'inspirer du succès de "Die Linke" en Allemagne.

L'assemblée votera un programme et élira un collectif national. Ses membres seront chargés de créer des collectifs cantonaux là où il n'existe pas encore de parti d'extrême gauche. Dans les régions où des formations occupent déjà ce terrain, les membres du collectif national chercheront la discussion avec les formations existantes, dans le but de collaborer.

 

15/11/2009

Un milliard de personnes crèvent la faim

 

A la veille du sommet sur l’alimentation dans le monde qui s’ouvre lundi à Rome, le PAM, Programme alimentaire mondial, manque de fonds en raison de la crise financière mondiale. Il prévoit d’assister plus d’un milliard de personnes souffrant de la faim et lance un appel à contribution auprès du public afin de suppléer aux carences des Etats...

 

Voici la conclusion prémonitoire du livre : Dis. Papy, c’est quoi la crise , paru au printemps 2009 :

 

C’est quoi, la crise ? Les enfants m’ont posé cette question à propos de la crise financière que nous subissons actuellement et qui débouche sur une crise économique, sociale et existentielle. Nous allons en ressentir progressivement les effets au cours de ces prochains mois. Certains irresponsables, ou des optimistes forcenés ne la prennent pas au sérieux. « Ça va repartir » disent-ils. Elle va pourtant s’introduire insidieusement dans tous les rouages de la société et il est difficile de prédire le temps qu’il faudra pour en effacer les séquelles. Mes réponses à leurs interrogations montrent que les crises sont multiples. Le monde est en crise permanente avec plus ou moins d’intensité d’un endroit à l’autre. Nous sommes tous concernés, si ce n’est pas physiquement, nous le sommes moralement à chaque crise. Je les compare parfois aux phénomènes météorologiques, au temps qu’il fait, à la nuit, au ciel couvert, à la pluie, à la tempête avec quelques éclaircies et finalement bien peu de soleil sur l’ensemble. Et, paradoxalement, le soleil n’est pas toujours synonyme de bien vivre. Il n’y a qu’à penser au Sud !

Nous allons au-devant de crises aussi graves, si ce n’est plus, que celles que j’ai citées. La principale est le devenir de l’humanité. Allons-nous survivre au réchauffement de la planète, à la pollution, aux épidémies, à la famine, au terrorisme, à l’épuisement des ressources naturelles, aux catastrophes nucléaires, à la stérilité ? Allons-nous disparaître de la surface de la terre, comme les dinosaures ?

 

Des informations sur ce bouquin sont disponibles sur le site :

http://dispapy.leforum.eu/portal.php?pid=7

 

01/11/2009

Secret défense...