alpilles13 ALPILLES13

31/03/2010

Marcel Proust

Caillebotte, Jeune homme à la fenêtre
Caillebotte, Jeune homme à la fenêtre

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, tome I

Le livre :

http://fr.calameo.com/read/000120511f244c04abdd0

 

Biographie de Marcel Proust

 

Marcel Proust naît à Paris dans une famille bourgeoise et cultivée. Sa vie va être très tôt consacrée à l'écriture. Il écrit des nouvelles, des essais, des poèmes (publication de Les plaisirs et les jours en 1896) et fréquente des salons comme celui de Mme Arman (amie d'Anatole France). Il traduit et commente les ouvrages de l'historien d'art et sociologue britannique John Ruskin. La préface qu'il écrit pour l'un de ces ouvrages contient des thèmes qui se retrouveront dans Du Côté de chez Swann. La mort de son père en 1903 puis celle de sa mère peu de temps après, le bouleversent profondément. En 1908, Proust écrit une série de pastiches (imitant le style de Balzac, Flaubert, Sainte-Beuve…) qui paraissent dans le Figaro. Il se met à travailler à un roman en plusieurs parties, auquel il donne le titre général de À la recherche du temps perdu. La 2e partie de ce roman, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, obtient le prix Goncourt en 1919. Proust va écrire sans relâche jusqu'à sa mort en 1922, emporté par une pneumonie. Marcel Proust révolutionna le roman moderne avec une œuvre magistrale (il y a un avant Proust et un après Proust). Ses romans ne sont pas soutenus par une intrigue romanesque mais par des digressions infinies (et poétiques) sur les émotions de ses personnages, sur la complexité de l'âme, la mémoire affective mais aussi des analyses et des questionnements artistiques et philosophiques. La notion de temps (à la fois temps objectif et temps subjectif) et l'usage qu'il lui fait subir sont particulièrement novateurs.

22:13 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

30/03/2010

Tartarin de Tarascon en numérique

 

A l’occasion du Salon du livre de Paris, je publie des livres numériques gratuits.

Comme je vis en Provence, à quelques lieux de Tarascon, pourquoi ne pas parcourir quelques pages du célèbre Tartarin, ce conte farfelu dû à la plume d’Alphonse Daudet ?

 

Voici Tartarin de Tarascon

http://fr.calameo.com/read/0001205113e1208283cb3


22:01 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

28/03/2010

Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau en numérique

 

 

Ecrivain, musicien et philosophe


La personne et l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau fascinent. Pour beaucoup, il est au centre des valeurs essentielles à notre monde : les idées de liberté, d'égalité, la Révolution française, les grands thèmes de la littérature et des sciences humaines.

Nul mieux que Rousseau n'a annoncé les temps nouveaux : c'est le seul penseur qui, à partir de la fiction de l'impossible, crée du possible. Son rêve a produit un nouveau monde. Si Jean-Jacques Rousseau a été l'objet de jugements aussi contradictoires, c'est qu'il a pris une position résolument novatrice dans tous les domaines qu'il a abordé.

En plein XVIIIe siècle, il plaide pour les droits des déshérités, il affirme que l'éducation doit commencer par le caractère et qu'elle doit tendre à former des hommes plus que des esprits. Il excelle à traquer les stratégies du désir, il proclame que la souveraineté est une et indivisible, il dénonce le théâtre-spectacle qui isole les individus, il prône le respect de la nature et il met en garde sur les dangers de la théorie du progrès.

Rien n'échappe à l'investigation de Jean-Jacques Rousseau, l'immensité de son œuvre en témoigne. Et pourtant, que d'incompréhension et de malentendus autour de l'homme et de l'œuvre ! Henri Berson disait : "Rousseau est par excellence l'homme que l'on discute sans le connaître"

Voici  le livre en lecture numérique :


Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions



19:19 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2010

Encore un peu de Freud...

A lire en numérique ainsi que d'autres oeuvres qui sont accessibles en cliquant sur le troisième logo depuis la gauche !

Bonne lecture de "Cinq leçons sur la psychanalyse"

http://fr.calameo.com/read/0001205111450c9294bdd

 

 

12:13 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

21/03/2010

Sigmund Freud, tome II

Je vous propose en lecture numérique des textes d’auteurs célèbres libres de droits et gratuits publiés par Gallica, Ebooks et d’autres sites internet qui sont parfois difficile à trouver.

Ces livres sont présentés sous forme de cahier comme si vous aviez le document papier entre les mains. Parfois, une brève notice sur l'auteur les accompagne. Vous pouvez également les lire page par page.

Mon choix n’est pas exhaustif et je vous serais reconnaissant de me suggérer une œuvre, un auteur que je mettrai en ligne selon les disponibilités.

Pour quitter la page, cliquez sur l'accent de Calaméo

Aujourd'hui:

 

Sigmund Freud - Introduction à la psychanalise, Tome II

 

http://fr.calameo.com/read/00012051181b80b45ffeb

 

 


 

16:57 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (3)

16/03/2010

Sigmund Freud...

Je vous propose en lecture numérique des textes d’auteurs célèbres libres de droits et gratuits publiés par Gallica, Ebooks et d’autres sites internet.

Ces livres sont présentés soit page par page, soit sous forme de cahier comme si vous aviez le document papier entre les mains. Une brève notice sur l'auteur les accompagne.

Mon choix n’est pas exhaustif et je vous serais reconnaissant de me suggérer une œuvre, un auteur que je mettrai en ligne selon les disponibilités.

Aujourd'hui:

 

Sigmund Freud, Introduction à la psychanalise, tome I


 

Notice sur l'auteur :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sigmund_Freud#Les_biographes...


14:16 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2010

Il faut supprimer la journée de la femme !

 

 

 

Cette pratique d’un autre âge qui instaure une journée de la femme est totalement désuète. Il faut la radier illico du calendrier. L’idée ne remonte-elle pas au début du 20ème siècle, aux Etats-Unis, où les ouvrières étaient corvéables à merci ? Des semaines de travail de 60 heures et 40 heures de travaux ménagers, dans le meilleur des cas. D’ailleurs, ce sont elles qui ont menacé de faire grève si on ne leur accordait pas une journée de répit et le droit de vote.

Les versions varient d’un pays à l’autre. En Russie, Lénine décrète le 8 mars 1917 : Journée des droits des femmes, date qui correspond au commencement de la révolution de février… Bizarre.

En France, en 1917, alors que leurs maris n’en finissent pas de mourir dans les tranchées, des politiciens inspirés retiennent eux aussi la date du 8 mars. A la fin de l’hiver et avant les labours. Toutes ragaillardies, une journée sans traite, nos paysannes ont mis les vaches et les veaux aux champs, la volaille en liberté, les moutards chez la grand-mère et vive la vie, une nuit de pleine lune avec un vieux garçon, un blessé de guerre revenu au pays. Juste récompense pour ce veinard ayant frôlé la mort et mis en déroute les Bosch. Son énergie retrouvée, ce géniteur va désormais de ferme en masure pour assurer la survie de l’espèce.

Tombée en désuétude, il semblerait au fil du temps que Léon Blum, l’Onu, Giscard envisageaient de remettre cette coutume au goût du jour, mais ce dernier n’a pas eu le temps de le faire, notre Tonton national reprenant la balle au bond en 1982 !

Il faut la supprimer cette pratique car elle n’a plus de sens aujourd’hui. Elle est contraire à toute parité entre mâle et femelle... Désormais, ce sont nous les hommes qui remplacent nos femmes dans la plupart des tâches quotidiennes ! Qui met en marche la machine à laver, le lave-vaisselle, sort le 4x4 du garage pour que Madame puisse se rendre au bureau, au Conseil régional, au ministère où à la rue de Solferino ? Qui habille les gamins, leur font leurs tartines, les accompagne à l’école, à pieds, avant d’aller pointer au chômage ?

Que vont-elles encore exiger de nous, demain lundi 8 mars ? Je suis stressé rien qu’à l’idée d’y penser. Un cadeau, une bague, un solitaire ? A tout hasard, je vais aller au sex-shop du coin m’équiper en matos, puis chez le pharmacien pour les petites pilules bleu azur... En attendant qu’elle revienne du turbin, tard, m’a-t-elle dit, après le cinq à sept, je l’attendrai au resto avec mon copain Oban. Elle me dira, en m’embrassant du bout des lèvres: « t’as pas sucé de la glace aujourd’hui ! » « Ok, ma chère, ça ne se fait pas avec un pur malt de 16 ans ». Peut-être à mardi !