alpilles13 ALPILLES13

27/05/2010

Pour les 150 jours de captivité d’Hervé et Stéphane,

Affiche Rsf

Affiche Rsf

Pour les 150 jours de captivité d’Hervé et Stéphane, le Club de la Presse Marseille Provence Alpes-du-Sud, en collaboration avec Reporters sans frontières, l’Union des clubs de la presse de France et francophones (UCP2F), et le comité de soutien aux otages organisent un rassemblement

Samedi 29 mai à 10 heures

Quai de la Fraternité (Vieux-Port) à Marseille.

En effet, nos confrères de France 3 Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et leurs accompagnateurs Mohamed Reza, Ghulam et Satar auront franchi, le 28 mai, leurs 150 jours de détention en Afghanistan.

Tout deux ont des attaches fortes avec notre région, Hervé a été élève à l’Ecole de Journalisme de Marseille et la famille de Stéphane vit à Reillanne dans les Alpes de Haute Provence…

Il est important de leur renouveler ainsi qu’à leurs familles et leurs amis notre solidarité et notre soutien.

Ce rassemblement  se fera en présence de Gérard Taponier, père de Stéphane, d’Isabelle Staes, Présidente du Club de la presse Marseille Provence Alpes-du-Sud ; Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières ; Jacqueline de Grandmaison, vice-présidente de l’UCP2F (représentant le président Karl Sivatte) ; Michel Anglade et Denis Saverot du Comité de soutien à Hervé et Stéphane. Jean-Jacques Le Garrec, qui fut otage à Jolo aux Philippines, grand reporter à France 2 et membre de l’association « Otages du monde », sera également à Marseille pour soutenir nos confrères. Des messages d’autres anciens otages seront lus ce jour-là.

Des délégations de clubs de la presse de départements voisins se joindront à nous (Var, Gard, Drôme Ardèche,…), ainsi que des personnalités telles que Richard Martin, Directeur du Théâtre Toursky à Marseille, accompagné d’artistes et responsables culturels d’une vingtaine de pays réunis à Marseille pour les Rencontres internationales du théâtre méditerranéen.

Le même jour, la commune de Reillanne (04) organisera aussi un rassemblement avec les amis, les familles à 11 H.

Pour cette mobilisation, les organisateurs ont reçu le soutien du Conseil régional Paca, du Conseil général des Bouches-du-Rhône et de la Mairie de Marseille qui déploieront des banderoles sur leurs façades. Au côté de Reillanne, des mairies des Alpes-de-Haute-Provence, ainsi que l’antenne du Conseil régional à Digne-les-Bains accrocheront également une banderole sur leurs façades.

Le Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence s’est mobilisé  par le biais d’une pétition

Tous ceux qui le souhaitent sont les bienvenus pour nous rejoindre afin d’être le plus nombreux possible à Marseille, à Reillanne, pour prouver que la liberté de la presse n’est pas un vain mot.

Ce sera aussi l’occasion d’envoyer à Stéphane et Hervé des messages de soutien afin qu’ils sachent « qu’on ne les oublie pas ».

Commentaires

Notre société vénère les victimes et ce qui arrive à vos malheureux confrères est un signe de grâce pour eux et du pain bénit pour la profession. Depuis Lionel Terray, on attribue aux alpinistes le qualificatif familier de "conquérants de l'inutile"; quand l'un ou l'autre perd la vie en provoquant l'inutile, cet échec est hissé, au plan émotionnel, au même rang qu'un exploit. Je suppose que l'image
est assez parlante pour épargner tout développement sur le côté utile ou inutile de leur présence "au coeur du brasier" (pour relever un cliché journalistique). La France étant un pays de revendicateurs plus que d'acteurs, il est prévisible de voir cet incident mué en "tragique destin de ces travailleurs de l'information obligés de prendre des risques inconsidérés pour vendre du spectaculaire à un public blasé": il y a aura toujours un Zola dans l'ombre d'un journaliste.

Écrit par : Rabbit | 27/05/2010

Les commentaires sont fermés.