alpilles13 ALPILLES13

03/09/2010

Le Rouge et le Noir, Stendhal

 

Voici le livre :

 

http://fr.calameo.com/read/000120511369c986b49c5

(Je vous conseille de le lire en plein écran - 3ème logo depuis la droite - pour éviter la publicité)

 

Julien Sorel, fils de charpentier, acquiert une solide culture grâce à une mémoire prodigieuse qui lui permet d’apprendre par cœur l’Ancien testament. Son modèle personnel autant que confidentielle (monarchie oblige) est Napoléon Bonaparte, qui lui fait rêver d’une ascension aussi fulgurante que le jeune lieutenant devenu empereur. Il devient précepteur des enfants de M. de Rênal, maire ultra-royaliste de la ville de Verrières. Il conquiert le cœur de Mme de Rênal, mais doit rivaliser de tartufferie pour que son époux ne s’en rende pas compte. Le jeune fils de sa maîtresse tombe gravement malade, et Mme de Rênal se croit châtié par Dieu pour son comportement immoral. M. de Rênal finit par avoir vent de la liaison adultère, et chasse Sorel de la ville. Celui-ci ne cessera d’aimer celle qu’il quitte. Il entre au séminaire de Besançon, où l’abbé Pirard lui proposera le poste de secrétaire du marquis de la Mole, à Paris. Il ne tardera pas à séduire la fille du marquis, Mathilde, qui, enceinte, convaincra son père de la marier à Sorel. Le marquis finit par céder, et le fait anoblir. Sorel est sur le point de se marier lorsque le Marquis reçoit une lettre de Mme de Rênal qui le met en garde contre son futur beau-fils dépravé et menteur. Sorel, fou de colère, se rend à Verrières où il tente d’assassiner son ancienne maîtresse, sans succès. Emprisonné, il recevra les visites de sa promise, ainsi que celles de Mme de Rênal, qui lui a pardonné. Condamné à mort, Sorel finira sur l’échafaud. Un ami rachètera son corps, Mathilde embrassera une dernière fois le front du père de son enfant, et Mme de Rênal mourra trois jours plus tard.

20:46 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonsoir Fred,
Fidèle lecteur de votre blog qui ne manque pas d'intérêt. J'ai lu certains livres en ligne dont, entre autres, "Je crois en Dieu, moi non plus…" que vous avez publié il y a peu et dont j'ai eu beaucoup de plaisir à lire.
Si la lecture de ces livres en ligne est déjà assez inconfortable, voilà que maintenant, un large bandeau publicitaire s'incruste en bas de l'écran et il est impossible de l'enlever. Ça devient quasiment illisible.
Cet élément perturbateur serait-il le fait de l'éditeur "Calaméo" ?
Cordialement
Benoît Marquis

Écrit par : Benoît Marquis | 03/09/2010

Bonsoir Monsieur Marquis,
Merci de me signaler cet élément perturbateur que je viens de découvrir grâce à vous.
Le seul moyen de l'éviter et de taper sur le troisième logo depuis la droite "plein écran" et il disparaît. D'ailleurs, la lecture n'est que plus aisée.
Je veille au grain !
Bien à vous
Fred Oberson

Écrit par : Fred Oberson | 04/09/2010

Super, ça marche !
J'ignorais ou plutôt je n'avait pas pris garde jusqu'ici à ce logo.
Merci pour ce dépannage.
Bonne soirée.
Benoît Marquis

Écrit par : Benoît Marquis | 04/09/2010

A Benoît Marquis,
Le troisième logo depuis la gauche vous permet d'accéder à tous les livres publiés... Avez-vous déjà essayé ?
Bon dimanche
Fred Oberson

Écrit par : Fred Oberson | 05/09/2010

Les commentaires sont fermés.