alpilles13 ALPILLES13

06/01/2012

« Destruction massive » 2ème et 3ème partie

 


Le dernier livre de Jean Ziegler :
Destruction massive
Où la Géopolitique de la faim, Editions du Seuil, 350 pages, 20 €


Pour vous permettre de découvrir le livre de Ziegler, j’ai inséré en gras et en italique les titres des chapitres dans un bref texte d’introduction.


Au-delà de poignants témoignages, on peut l’assimiler à un récit de voyage au cœur de la misère, de la faim et de la mort.


Et je ne vais pas suggérer aux personnes sensibles de s’abstenir, bien au contraire!

 

Deuxième partie : Le réveil des consciences

Le sociologue genevois consacre deux chapitres à Josué de Castro, un médecin métis du Nordeste brésilien. Sa vie durant, il a combattu les problèmes de l’alimentation et de la nutrition en Amérique du Sud par des travaux scientifiques et une cinquantaine d’ouvrages de référence.

Selon Alain Bué, la thèse de son œuvre peut se résumer ainsi : « Quiconque a de l’argent mange, qui n’en a pas meurt de faim ou devient invalide ». C’est en hommage au célèbre livre de José de Castro « Géopolitique de la faim », paru en 1951, que Ziegler a sous-titré son ouvrage. La pensée et l’action de cet homme hors du commun ont été déterminantes dans le réveil des consciences qui, hélas, s’est endormi depuis !

Sa nomination comme ambassadeur auprès des Nations unies à Genève lui  a certainement sauvé la vie lors de la prise du pouvoir par le général Castello Branco en 1964. Il fut accueilli en France et enseigna au Centre universitaire expérimental de Vincennes jusqu’à sa mort en 1973.


Il va sans dire que Le « plan faim » d’Adolf Hitler faisait partie de sa stratégie pour asservir les populations d’Europe et particulièrement celles de l’Est. Son ministre du Travail n’avait-il pas déclaré : « Une race inférieure a besoin de moins d’espace, de moins de vêtements et de moins de nourriture que la race allemande ! » Staline, lui aussi, s’est illustré en massacrant par la faim.


Après guerre, la France a souffert durant de longues années de pénurie alimentaire. Le plan Marshall y a remédié peu à peu puis surgit Une lumière dans la nuit : les Nations unies. La Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948 et la création d’organisations spécialisées (FAO, OMS, OIT, OMM, etc.) ont brisé le tabou de la faim. Le tabou… mais pas la faim !

Troisième partie : Les ennemis du droit à l’alimentation

L’auteur règles ses comptes dans Les croisés du néolibéralisme. Il n’y va pas de main morte pour dénoncer les organisations mercenaires des Etats-Unis que sont l’OMC, le FMI  et la Banque mondiale ! « Pour eux, il n’est de droits de l’homme que civils et politiques », dit-il.

Il fustige le monopole qu’exercent les 200 premières sociétés de l’agroalimentaire, parmi elles, celles qui dominent le marché des semences, des engrais et des pesticides. Page après page, Ziegler dissèque les mécanismes et le comportement de ces rapaces qui contrôlent la production et la distribution de l’alimentation mondiale. Il témoigne de ce qu’il a vu sur place au cours de ses nombreux périples, des dispensaires privés de tout, des mourants par milliers, des ONG qui se débattent tant bien que mal, de la FAO et du PAM qui n’ont plus qu’un rôle résiduel.


Son chapitre intitulé : Les cavaliers de l’Apocalypse est en fait le procès des  banquiers  sans scrupules que sont le FMI et la Banque mondiale avec l’appui inconditionnel de l’OMC, l’Organisation mondiale du commerce. Comment gérer les dettes de 122 pays du tiers-monde sans exiger d’eux en remboursement la quasi-totalité de leurs maigres ressources ?


Savonarole au bord du Léman, c’est ainsi que Ziegler nomme le socialiste français Pascal Lamy, directeur de l’OMC, l’organisme cité plus haut, dont le rôle est de défendre le libre-échange qui tue…Cet homme-là n’a pas d’état d’âme quand il s’attaque à la gratuité de l’aide alimentaire ! Encore moins quand il favorise l’exportation en Afrique de céréales subventionnées qui coûtent moins cher que celles produites sur place !

 

...à suivre


Voir ou revoir la vidéo de Jean Ziegler :
http://www.seuil.com/video-75.htm

10:44 Publié dans Livres | Tags : ziegler, livre, faim | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

sacré girouette que ce monsieur Ziegler !

Écrit par : lovsmeralda | 07/01/2012

Les commentaires sont fermés.