alpilles13 ALPILLES13

18/05/2012

Réponse à Michèle Roulet

A propos de mon billet sur le scandale de l'exil fiscal en Suisse...


Selon votre point de vue, l’indignation serait intellectuellement malhonnête alors que l’évasion fiscale ne l’est pas, bien au contraire, puisque qu’elle enrichit la Suisse au détriment de son voisin, la France !


L’exonération d’impôt sur la succession est spécifique à Genève, elle ne l’est sans doute pas dans la plupart des autres cantons suisses. On peut admettre… qu’elle n’est que justice rendue aux contribuables honnêtes qui toute leur vie ont payé plein pot des impôts sur leur revenu et leur fortune. Ces pauvres bénéficiaires du forfait fiscal sont donc victimes de discrimination ! Vous ne dites d’ailleurs pas à quelle sauce ils sont mangés…


Edmond Safra, qui habitait Genève depuis 1956 et avait créé de nombreux établissements bancaires de renom, tant à Genève que dans le monde, a cherché à négocier sans succès sa succession avec Madame Calmy-Rey, conseillère d’Etat à l’époque. Le montant proposé était de l’ordre de 2 milliards, hélas perdus pour les finances genevoises puisque à cause de ce refus, il a quitté Genève, très malade, pour habiter Monaco. A ma connaissance, il n’a jamais bénéficié d’un forfait fiscal puisque exerçant son métier de banquier dans la cité de Calvin.


Entre « parenthèse », vous avez une drôle de manière de favoriser le débat démocratique et l’interprétation de l’expression française « les rats quittent le navire » en la tronquant et en l’assimilant à l’incitation à la haine, condamnable même par la loi ?


Et de passer en vitesse sur vos divagations sur le mérite d’être riche… la gauche caviar…l’éloge de la Rhodésie des colons… la gestion calamiteuse de la France à cause des 35 heures… alors que les Français viennent de mettre à la porte le responsable mais pas coupable, l’ami des riches qui ont planqué leur fortune en Suisse !

Commentaires

Réplique à Fred

Une pensée “savoureuse” (n’est-ce pas un pléonasme ?) jaillit certainement d’une contestation (appelez-la “indignation” si vous préférez) ou d’un étonnement qui est bien une forme d’indocilité intellectuelle.
Ce n’est pas votre indignation, Fred, que j’épingle, mais vos propos tendancieux sur le système du forfait fiscal. Prétendre que cet impôt « est discriminatoire à l'égard des Helvètes », sans ajouter qu'il est également "discriminatoire" envers les étrangers qui bénéficient de ce forfait est une omission qui n’est pas fortuite.
Pour convaincre, vous nous présentez une vérité moyenne toute pliée à vos convictions, mais sans aspérité.
Il manque aussi dans votre billet un lien qui permettrait à vos lecteurs de suivre nos échanges !
Pardonnez-moi de le mettre ci-dessous :

http://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2012/05/17/le-forfait-fiscal-et-fred.html

Écrit par : Michèle Roullet | 18/05/2012

Il ne s'agit pas vraiment "d'échanges" mais de deux conceptions totalement différentes de la société et de la justice sociale ! Le terme "affrontement" serait plus juste. A chacun sa vérité !(Ma réponse figure également sur votre blog.)

Écrit par : Fred Oberson | 18/05/2012

Mais, Fred, dans tous les échanges (même ceux des places financières !!!), il y a des résistances, des rivalités, des stratégies et des affrontements.
C'est la vie!

Écrit par : Michèle Roullet | 18/05/2012

c'est franchement un site web flamboyant. Du coup j'envoie ce billet sur google+

Écrit par : assurance automobile | 29/08/2012

Les commentaires sont fermés.