alpilles13 ALPILLES13

28/09/2012

19/52 - Les Français se sont-ils trompés de Président ?

Sans doute trop jeune, trop marqué à gauche pour remporter les primaires socialistes, mais avec 17% des suffrages ce tribun a fait un score plus qu’honorable. Est-il besoin de le nommer`puisque vous n’ignorez pas de qui il s’agit ?

A voir et à écouter le ministre du Redressement productif sur TV MEDIAPART vendredi soir passé, nous avons eu en face de nous un homme politique dans le vrai sens du terme, un premier ministrable en devenir à défaut d’un président.

Arnaud Montebourg ne manie pas encore la langue de bois, son propos est clair et précis. Il a la tchatche facile. Tout au plus s’est-il abstenu de s’exprimer sur l’attitude de certains de ses confrères. « No comment » ou presque sur des sujets qui ne concernent pas directement son dicastère… même s’il prend la tangente par ses explications.

La banque, ce n’est pas son domaine, donc il n’y a pas de conflit d’intérêts annonçant « avoir demandé par précaution que cesse toute collaboration entre Bercy et la banque Lazard ». Attendons pour voir le résultat du match avec Moscovici !

Ses silences ne trompent pas et il va partir à la charge pour imposer ses idées, notamment sur la démondialisation. Pas évident de ronger son frein, d’être solidaire du gouvernement, d’attendre que celui-ci trouve ses marques pour asseoir rapidement le changement dans la durée.  

Lucide, cet « urgentiste », comme il se nomme, reconnait qu’il n’a pas la potion magique pour faire baisser la fièvre, tout au plus l’atténuer par le dialogue et la concertation, voire le compromis. Ce chevalier sans peur et sans reproche est à l’œuvre sur tous les fronts industriels, quitte à se faire remonter les bretelles dans l’affaire PSA. Et de prendre conscience que la dure réalité économique ne se règle pas d’un coup de gueule. Le meilleur choix possible peut aussi être source d’échec dans cette conjoncture obérée et imprévisible.

Mais l'homme est séduisant, il a du ressort, de l’énergie à revendre et sa prestation à MEDIAPART prouve qu’il maîtrise ses dossiers et ceux de ses collègues. Reste à les décortiquer et les mettre en chantier le plus à gauche possible…

Voici le lien de l'émission de Mediapart :

 

http://www.mediapart.fr/journal/france/210912/arnaud-mont...

Les commentaires sont fermés.