alpilles13 ALPILLES13

05/11/2012

24/52 - Gonflés les PDG !

 

 

 

 

Au secours Hollande, clament les PDG des plus importantes sociétés françaises dans le JDD de dimanche passé. Ils veulent l’abaissement du coût du travail et des allègements fiscaux de toute urgence. Un véritable ultimatum adressé au gouvernement par les plus riches que riches.

 

Qu’ont-ils fait durant dix ans de leurs profits mirifiques ? Il se sont d’abord octroyés des salaires et des stock options par millions avec la complaisance d’un Etat de droite complice. Puis les actionnaires se sont grassement servis, suçant la moelle produite par les travailleurs au détriment des investissements, de la recherche et de l’innovation.

 

On ne saurait attribuer le déficit chronique du commerce extérieur (70 milliards en 2011) uniquement à la mondialisation, au coût des salaires mais surtout à la passivité des entreprises françaises. Elles se sont endormies sur un oreiller de paresse. Dans une situation quasi similaire, l’Allemagne a réussi à maintenir et à développer son outil industriel. Preuve à l’appui, sa balance commerciale est positive de 150 milliards !

 

Il a suffit que la crise monétaire survienne pour que les patrons saisissent l’opportunité de débaucher, de délocaliser, de bloquer les salaires avec pour corollaire l’augmentation du chômage et la dégradation du tissu social.

 

Le premier ministre Fillon n’avait-il pas déclaré en été 2007 que l’Etat est en faillite. Qu’a fait Sarkozy durant 5 ans si ce n’est augmenter la dette de 600 milliards ? Que je sache, ni le Medef, ni l’Afep (Association française des entreprises privées) ne sont intervenus pour fustiger la dérive du gouvernement. Après le caquetage des « pigeons », c’est au tour des rapaces de donner de la voix.

 

Hollande va-t-il baisser pavillon face à cette horde de vautours, laisser des plumes, faire l’aumône comme il est en train de le faire pour la Banque Peugeot ? Cette affaire est franchement scandaleuse.

Les commentaires sont fermés.