alpilles13 ALPILLES13

28/07/2013

Dopé ou pas… il faut pédaler !

 

 
Encore un champion belge !
Encore un champion belge !

Les millions de spectateurs qui se pressent le long du Tour de France s’en contrefoutent  que les cyclistes se dopent. Ce qu’ils veulent, ces fadas, c’est le spectacle de la route, c’est toucher de près ces héros du jour jusqu’à les faire tituber. Admirer ces bêtes de somme publicitaires qui pédalent, transpirent, souffrent à la limite de leurs forces dans ce périple surhumain voulu par des sponsors avides.

Le Tour de France est unique au monde. A cette occasion, des milliards de téléspectateurs du monde entier découvrent cette belle France, ses plaines, ses montagnes, ses bourgs, ses châteaux. A leur donner l’envie de sauter dans le premier charter venu pour parcourir ce pays unique. A dépenser leurs devises pour sauver l’hexagone de la faillite. Au moins un point positif pour faire plaisir à Montebourg !

Que les sportifs se dopent ou ne se dopent pas, c’est du pareil au même. A défaut d’expédients sophistiqués, ils joueraient les prolongations, un demi heure de plus pour le Ventoux, le 100 mètres au-delà de 10 secondes. Pour être des vedettes, le temps d’un podium, ils sont prêts à sacrifier leur durée de vie. Ayons  tout de même de l’admiration pour les sans-grades, les « porteurs d’eau », comme on les appelait naguère. Ils pédalent comme des esclaves pour trainer leur leader dans la montée de l’Alpe d’Huez avec l’espoir fou d’être un jour le leader.

Le sport de compétition est devenu une machine à faire du fric, rien que du fric. C’est écœurant tous ces millions qui cavalent à l’abri des niches fiscales ou sur le rocher de Monaco. Tous ces millions collectés à petites doses dans les poches du peuple des moutons pour les distraire, les faire rêver.

 

 
Qui se souvient de l’époque « Dop, Dop, Dop »  qui fit les beaux jours de la caravane publicitaire ? Sans doute un signe précurseur cette marque de shampoing doux, créé par le père de la belle Liliane, qui allait « doper » les ventes de l’Oréal  et mettre l’avenir de Mediapart en péril.

Il y avait de la rengaine dans l’air, Yvette Horner et son accordéon juchés entre ciel et terre.

 

Les hommes politiques se dopent-ils eux aussi pour tenir le coup dans leurs meetings démagogiques et leurs nuits blanches à l’Assemblée ? En tout cas pas ceux qui poussent une ronflette vers les trois heures du mat !

Commentaires

doping c est la définition du dopage .......nous sommes un monde de doper
ou droguer .......bravo à ces types qui pédalent et qui nous font découvrir des régions magnifiques .....l argent reste le nerf de la guerre.....
bonne soirée
la dame de HTE SAVOIE

Écrit par : dany lemaitre | 28/07/2013

doping c est la définition du dopage .......nous sommes un monde de doper
ou droguer .......bravo à ces types qui pédalent et qui nous font découvrir des régions magnifiques .....l argent reste le nerf de la guerre.....
bonne soirée
la dame de HTE SAVOIE

Écrit par : dany lemaitre | 28/07/2013

@Fred Oberson,vous lire à nouveau fait plaisir
Quand à la question si les Politiciens se dopent, quand on les courir voit comme des lapins, pardon comme des athlètes aux divers Sommets et Forums de l'inutilité internationale quand on sait les nombreux repas et apéritifs très recherchés par ces Messieurs et Dames qui se gaussent de très bon conseils interdisant même au Peuple de faire ce qu'eux font non pas en toute innocence tout de même mais naivement on est en droit légitime de se poser la question .Car ce sont de grands naifs qui consomment à l'année adrénaline et narcissicisme .Or on sait la dépendance de l'une et l'autre qui associées et surconsommées provoquent ou un profond dégout de soit ou tout simplement une crise cardiaque
très bonne journée pour vous et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 29/07/2013

Les commentaires sont fermés.