alpilles13 ALPILLES13

09/12/2013

Le Préfet de la ville prend la clé des champs.....

 

- Un préfet ? au diable parbleu, vous n’y pensez point. Ne serait-ce pas plutôt une erreur, une rumeur, que dis-je, une galéjade provençale ? Passe encore pour le sous-préfet de Daudet dont l’escapade aux champs a fait le tour du monde mais un préfet, ça m’interloque.

– Si, si, je vous l’assure, c’est une vérité vraie écrite noir sur blanc dans la gazette de Nîmes, enfin pas tout à fait en ces termes car le langage ministériel est d’une froideur à vous glacer le sang.

– Vous utilisez donc cette expression à dessein pour rendre ce départ plus sympathique. Mais elle peut aussi être tendancieuse, synonyme d’évasion lorsqu’un justiciable se fait la belle !

– N’y voyez-là aucune astuce de ma part mais celle de la langue française qui permet diverses interprétations. L’origine de cette expression date du XIVème siècle : « donner les champs » qui signifie rendre la liberté ou se libérer soi-même.

– Il me souvient, il y a quelques mois, que l’on avait déjà donné la liberté au préfet du Gard pour la reprendre aussitôt. Un épisode rocambolesque lors du changement de régime… Raison pour laquelle, je ne suis pas convaincu de son départ aux champs. Il est aimé cet homme par ses administrés pour sa sensibilité à la cohésion sociale, à l’égalité des chances et aux valeurs républicaines.

– Hélas, je vais vous décevoir, car selon mes sources, notre préfet est atteint par le couperet de la limite d’âge. Il aura alors tout le loisir de parcourir les champs, sa terre cévenole, la littérature et l’histoire, son péché favori.

- A mon avis, l’expérience de cet homme d’État, son humanisme, sa pleine forme physique et intellectuelle pourraient l’amener à de hautes fonctions pour le plus grand bien de la République en proie à de multiples gaucheries.

- J’imagine plutôt notre cher préfet faire une pause méritée en sillonnant le chemin de Compostelle qui traverse le pays du Gard, découvrir les monuments historiques le long du « camino » pour atteindre la Galicie et la cathédrale de Santiago de Compostela.

Les commentaires sont fermés.