alpilles13 ALPILLES13

18/11/2014

La nuit la plus longue à Sivens

 

 
Le site de SivensLe site de Sivens

Allez-y les gars, on a reçu l’autorisation de « l’Intérieur » de nous réunir à Sivens la nuit la plus longue de l’année. Ils nous ont assuré que les commandos de la gendarmerie ne seront pas là, ils nous foutent la paix pour une fois. Une nuit au clair de lune sans lacrymo, ça va être la fête, le gros rouge de Gaillac, les filles, la sono à tue-tête !

On l’a bien mérité depuis le temps qu’on lutte contre ces politiciens à la noix qui veulent saccager le pays à coup de bulldozer et de béton. On va gagner les potes, faut maintenir la pression parce qu’à Paris ça grenouille entre les pour et les contre de ce barrage de merde.

D’ailleurs, y a rien à casser ici à part une miteuse baraque de chantier et les grillages qui la protègent. Elle nous rend bien service pour se « mettre à la chotte »* quand il pleut. Pas même un engin de chantier à faire péter, ils les ont planqués dare-dare au fond de la vallée après avoir ratiboisé la plaine jusqu’à la semelle. Nous les écolos, les défenseurs de la nature, ils nous confondent avec les casseurs parigots. Pas besoin de se demander d’où viennent les ordres.

Alerte, à vos postes, la fête est finie, ils nous on menti, ils débarquent les salauds ! Des dizaines de véhicules montent vers nous avec une armada de trouffions casqués et sapés de leurs carapaces de plastic.

Triste en mourir un samedi soir dans leur caserne, alors pourquoi pas leur coller un entrainement de nuit contre ces gueux, ces va-t-en guerre de pacotille. Un gradé se prend pour Napoléon à la conquête de la Toundra tarnaise. « ça va gazer, on va les faire chialer ces arroseurs de marguerites, dit-il à ses troupes, munissez-vous de la mitraille comme si vous partiez en guerre ».

Les révoltés font fasse comme ils peuvent. Un de leur pote, un botaniste pacifique, tombe au champ d’honneur, fauché par une arme offensive. C’est la bavure, les fachos évacuent le mort en catimini, il ne faut surtout pas que l’on sache comment c’est arrivé. Black-out durant 48 heures du ministre de l’Intérieur alors que les medias et les politiques papotent à tout va. Enfin la vérité, publiée par Mediapart et Le Monde. Dressons la guillotine !

* expression du Jura suisse

Les commentaires sont fermés.