alpilles13 ALPILLES13

21/08/2015

*Heil Merkel

* Salut Angela

70 ans après son anéantissement, l’Allemagne a repris du poil de la bête. Elle a reconquis l’Europe, non pas avec les Panzer et la Luftwaffe, mais avec sa puissance industrielle et financière. Elle exerce son hégémonie sur la totalité des pays européens, à commencer par les plus faibles, la Grèce pour ne pas la nommer, et les pays du sud contraints de marcher à la baguette sur le fil du rasoir made in Germany. Le chantage, la menace sont permanents, jusqu’à s’immiscer dans la souveraineté des pays soi-disant frères en exerçant une forme de colonisation par le pouvoir de l’argent roi.

L’Europe est foutue, il faut la désarticuler et la reconstruire sur des bases nouvelles, démocratiques. Il n’est pas possible de cohabiter en maintenant de telles différences matérielles et sociales.

Le peuple est bafoué par une kyrielle de technocrates de Bruxelles et un parlement de Strasbourg de planqués. Que font-ils ces députés dont l’intérêt est de toucher leur chèque de fin de mois, en particulier ceux de l’extrême de gauche et de droite qui fustigent leur Europe avant de passer comme les autres à la caisse.

Comment faire plier l’Allemagne ? Le Président français essaie bien d’amadouer la mégère de Bohn, sans succès malgré leurs multiples rancards.

Chapeautée par son ministre des finances, l’ancienne communiste de la RDA est aux ordres. Élève assidue, elle a vite appris les leçons du libéralisme à outrance de son parti conservateur.

Secouons le cocotier, boycottons les produits allemands, à commencer par les Mercedes, les BM et autre Audi, l’ancienne Volkswagen, la voiture populaire construite du temps de Heil Hitler ! Et de faire le tour de la maison, de tous ces objets ménagers germaniques, ne point trouver une machine française pour laver notre linge sale en famille. L’Allemagne est à l’Europe ce que la Chine est au Monde !

Commentaires

Cher Fred, je vous aime bien...mais pas toujours ce que vous écrivez ! Quand je lis votre billet "Heil Merkel", je donne raison à Talleyrand, qui disait : "Tout ce qui est excessif est insignifiant". Sans rancune.

Écrit par : Marc Schindler | 21/08/2015

Ah, les boucs-émissaires, c'est tellement pratique !

Écrit par : Michel Sommer | 21/08/2015

Réponse à Marc Schindler
A son époque, Talleyrand cherchait à appliquer un « équilibre européen » entre les grandes puissances !

Écrit par : Fred Oberson | 22/08/2015

Cette germanophobie rampante semble être contagieuse à lire vos lignes ...

Auriez-vous pris récemment l'apéro avec Mélenchon ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 22/08/2015

"l'Allemagne est à l'Europe ce que la Chine est au monde " C'est une réalité !
Mais est-ce une raison de boycotter ceux qui ont le vent en poupe?La règle du jeu n'est pas respectée car on voudrait faire comme eux sans le pouvoir.Alors il faut trouver des solutions qui mènent à la réussite ,faire comme ces pays au lieu de se montrer défaitistes. La France reste une puissance et ne manque pas de génie propre .Seulement l'esprit des responsables au plus haut niveau tout autant que celui des opposants est plus occupé par leur propre devenir politique que celui de la France elle-même! Là est le drame de la France d'aujourd'hui, ses dirigeants ayant tourné le dos au peuple devenu méfiant à l’égard de ses gouvernants.

Écrit par : belamicci | 22/08/2015

Je partage entièrement votre analyse, cher Monsieur

Écrit par : Fred Oberson | 22/08/2015

A propos de la Grèce par les diktats de Bruxelles se voyant imposer l'impossible il y a dans Marianne de la semaine écoulée une allusion mythique à la cruauté d'Apollon ayant demandé à quelqu'un de jouer de la flûte tout en chantant. Impossibilité.
Apollon fait donc écorcher vif le malheureux.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/08/2015

Alertée par votre billet sur Mediapart (où je ne publie plus mais j'ai tout rapatrié sur mon blog en réf.) Je viens lire.

pas tout à fait d'accord sur votre comparaison avec la Chine, je préférerais celle avec les EU… mais sur le fond oui.

il nous faut donc sortir de l'euro… et même de l'UE. (parce que de l'Europe on risque pas de déménager).

Écrit par : Annie Stasse | 23/08/2015

@Myriam Belakovsky
bonsoir
parfait rappel mythologique qui sied bien avec la situation dramatique vécue par le peuple grec et imposée par "l'Union" Européenne notamment l'Allemagne de Merckel!
En effet quelle est cette Union qui n'assiste pas un de ses membres confronté à une crise multiforme et à l'indifférence pour ne pas dire la cruauté des nantis .
Accorder des prêts pour les restituer immédiatement aux créanciers dont le FMI n'est pas une solution .Une idée de fou çà ressemble à remplir un seau sans fond ,le cas de le dire !
A ce jeu les membres de l'UE sont inconscients ,la Grèce abandonnée à son sort ,éjectée de l'Union laissera des séquelles aux conséquences incalculables !
bonne soirée

Écrit par : belamicci | 23/08/2015

Comment faire plier l’Allemagne ?

D’abord il faudrait une prise de conscience en ce qui concerne les pratiques de l’Allemagne (de la France, GB, NL, SUE), seule une prise de conscience générale des peuples d’Europe sur la gouvernance de ce continent pourrait changer quelque chose. Et puis ensuite un vrai courage et une véritable honnêteté pour dénoncer le système généralisé de clientélisme d’Etat qui corrompt toute l’Europe.

La question de l’origine de la dette grecque était l’occasion de poser quelques vraies questions, mais comme toutes les questions qui dérangent, à peu près tout le monde passe devant la glace et regarde ailleurs. Faites ce quiz et vous verrez.

http://lc.cx/ZdpF


Michel Piccand.

Écrit par : Michel Piccand | 10/09/2015

Les commentaires sont fermés.