alpilles13 ALPILLES13

26/11/2015

L’Homo deshumanisus

 

Comment comprendre que des hommes soient capables de tuer de sang froid, dans le dos ou les yeux dans les yeux, leurs semblables sans distinction, des jeunes et des innocents, lors de la tuerie du 13 novembre ? Cela dépasse l’entendement, d’où les interrogations que des millions de personnes se posent de part le monde.

Chacun a son idée, les psycho-sociologues tentent d’analyser le comportement barbare de ces tueurs sans foi ni loi, de décrypter leurs motivations. L’islamisme radical, l’endoctrinement fondamentaliste, le fanatisme sont certes en cause mais cela n’explique pas tout, les raisons sont multiples. Le racisme, la xénophobie, la haine, la violence font partie de notre quotidien. L’homme se déshumanise, le kamikaze n’a que faire de sa vie et de celle des autres. Le terrorisme s’infiltre incognito dans la société, au coin de la rue, avec une facilité déconcertante, mettant en échec les mesures de sécurité des pouvoirs publics.

130 morts, 350 blessés d’un coup, au cœur de Paris, ça donne à réfléchir et à susciter la peur de l’autre. Ailleurs, ils sont des milliers, de mois en mois, à subir le même sort sans que cela bouscule notre train-train quotidien. Jusqu’à fermer nos portes aux réfugiés qui veulent échapper à la terreur.

Sans remonter jusqu’à l’Inquisition ou au massacre de la Saint-Barthélemy, parlons-en de la Terreur, la nôtre, lors de la Révolution de 1789. En deux ans, plus de 100.000 citoyens ont été exécutés ou massacrés à Paris et en province. Rebelote lors de la « Commune de Paris* en1871. Les bourreaux n’ont pas d’état d’âme, ils font métier de donner la mort, ils accomplissent un assassinat légal sur ordre d’un Etat ou d’une justice qui n’ose pas dire son nom.

Dans les guerres, faisant des millions de morts et de blessés parmi les belligérants qui combattent plus ou moins à la régulière, si j’ose dire. Les populations civiles paient un lourd tribut lors des conflits, tout en étant souvent complices des va-t-en-guerre.

Lénine, Trotski, Staline, Mao ont été des précurseurs dans les tueries qu’ils ont organisées sans discernement pour se maintenir au pouvoir. Avec la shoah, Hitler et les nazis ont surpassé tous les criminels. Pour accomplir leurs basses œuvres, leurs crimes contre l’humanité depuis un siècle, ces potentats ont eu recours à des milliers d’hommes, de soldats, de kapos, de collabos,  qui adhéraient, sans sourciller, aux concepts crapuleux de leurs chefs sanguinaires.

Et les massacres, les génocides se sont poursuivis, de décennie en décennie, sans discernement, par le peuple notamment, que ce soit au Cambodge, en Afrique, au Rwanda, en Yougoslavie, en Algérie, en Afghanistan, en Syrie, pour ne citer que les principaux carnages. « L’homme est un loup pour l’homme ». Depuis la colonisation, les interventions au Moyen-Orient, l’Occident a un contentieux irrévocable avec ces pays.

Aujourd’hui, c’est au tour des tueurs djihadistes d’occuper l’actualité et les médias. Selon les « experts » de tout poil, il y en a pour vingt ans à humaniser les déshumanisés. S’il en reste encore après les bombes de la coalition.

Commentaires

Bien le bonjour Monsieur Oberson ,ravie de vous lire et je suis de votre avis mais pour comprendre les raisons de ces infâmes gestes les sociologues vont avoir du boulot
Déjà qu'ils n'étaient pas au courant des foyers et de l'histoire des enfants battus c'est peut-être là que se trouve un début de solution
Peut-être vous souvenez vous à moins que la destinée vous ait épargné mais dés la fin du conflit de 39-45 la haine d'était généralisée et dès 50 les coups de la part des enfants catholiques à l'égard d'enfants Protestants et Cie fut d'une cruauté mentale et ceci au vu et au su de tout le monde puisque cela se passait dans la rue
Il fallait faire le caractère des filles entendait -on !
Parmis ces tueurs il y a des enfants catholiques qui ont des parents cadres et on oublie semble t'il les séquelles psychologique qui affectent tous les adeptes du Gothique et de ses diableries vampiriques
Ce à quoi nous assistons est peut-être un sursaut ou nouveau réveil de cette secte Sataniste qui enrôla de nombreux jeunes nés dans les années 70.Tous sont des amateurs du chantage à la peur voire la terreur
Pour tous la terreur n'est qu'un jeu comme War Game
Très belle journée pour Vous Monsieur et Merci pour votre blog

Écrit par : lovejoie | 27/11/2015

Les djihadistes et autres massacreurs sont au contraire tres humains car un trait commun a l`humanité est la propension a hair et vouloir détruire (physiquement ou symboliquement) ceux percus comme appartenant a un groupe "ennemi". Ici en Hongrie ou je vis, il a suffi au gouvernement populiste de faire passer le message venimeux que "tous les terroristes sont des immigrés" et que les immigrés, de toute facon, sont tous des parasites pour que la quasi-totalité de la population voie en eux "l`ennemi" et applaudisse le premier ministre qui se pose en défenseur de la chrétienté en élevant une cloture de plusieurs centaines de kilometres contre ces "ennemis" et refusant d`en accueillir ne serait-ce que provisoirement et ne serait-ce qu`un petit nombre.

Écrit par : joachim murat | 28/11/2015

@Joachim murat
"Les djihadistes et autres massacreurs sont au contraire très humains"
Vous avez certainement raison d'un point de vue philosophique, tout ce qui caractérise l'être humain et ses actions au cours de l'Histoire ne pouvant qu'être humain.
Il est cependant aussi humain de chercher à s'élever au-dessus de ce qu'il y a de pire en l'humanité et de le combattre.
Tout notre effort doit donc consister à mener ce combat sans en faire payer le prix aux spectateurs innocents (pour autant que l'innocence existe) qui s'y trouvent mêlés.

Écrit par : Mère-Grand | 29/11/2015

Je pense aussi, Mere-Grand, que l˙etre humain a la faculté de maitriser ses pulsions primitives et d`évoluer vers la sagesse. Cette évolution fut sans doute accélérée jadis par l`apparition des religions monothéistes et le bouddhisme mais aujourd`hui l`islam est récupéré par d`habiles manipulateurs (pas tous forcément croyants), comme le fut au moyen-age le catholicisme. Il semble que l`évolution spirituelle de l`humanité se fasse par a-coups et parfois avec des périodes de régression mais en tout cas pas a la meme vitesse partout sur la planete. Je suppose que l`important est que, d`une maniere générale et sur le long terme, notre espece continue a évoluer vers ce que Chardin appelait le "point Oméga".

Écrit par : joachim murat | 30/11/2015

Les commentaires sont fermés.