alpilles13 ALPILLES13

12/12/2015

Maréchal, me voilà en PACA !

Et la France enivrée Te salue Maréchal ! Tous tes enfants qui t'aiment Et vénèrent tes ans A ton appel suprême Ont répondu "Présent"

Cela ne fait aucun doute, dimanche 13 décembre, Marion Maréchal se prendra la tête en étant élue présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur après 12 ans du député d’Arles, Michel Vauzelle, gestionnaire laxiste et gaspilleur des deniers publics, selon la Chambre régionale des comptes. Un coup de Trafalgar à nouer les tripes des socialistes qui ont régné durant 28 ans à la tête de la région.

Cinq millions de citoyens aux mains d’une mijaurée maurassienne de 26 ans, au nom prédestiné qui rappelle les heures sombres de Pétain. Deux milliards annuel de budget entre les mains d’une débutante, dont la plupart des électeurs ignorent ce qu’on en fait, si ce n’est les 200 millions versés aux associations qui vont sans doute passer à la trappe ! Ce qui n’empêche pas les heureux bénéficiaires de couvrir leur face xénophobe, d’avaler des couleuvres et voter la tête dans le sac.

Par filiation, elle a de qui tenir la Marion, elle a été à l’école de son grand-père antisémite, raciste, admirateur d’Hitler, des Nazis et du IIIe Reich. Ce repris de justice multirécidiviste a été condamné 18 fois sans faire 1 jour de prison ! La liste de ses méfaits vous donne froid dans le dos : menaces de mort, coups et blessures, violences et injures publiques, apologie de crime de guerre, discrimination et haine raciale, invectives sur les chambres à gaz : « Durafour-crématoire » et « un point de détail »… De son côté, ce voyou de la pire espèce a intenté et gagné une vingtaine de procès contre les journalistes qui dénonçaient ses dérives.

Ce sont donc les « dignes » héritières qui reprennent le flambeau de ce père et grand-père indigne de la République. Leurs propos douçâtres ne sont que faux-semblant, même évincé du parti, c’est encore le vieux qui tire les ficelles. Ce sont des millions d’électeurs qui se laissent convaincre par un discours passéiste, adhèrent à un programme économique de faillite et apportent leurs suffrages, sans sourciller, aux thèses racistes,  nationalistes et discriminatoires.

Au temps de Vichy, c’étaient des Français qui envoyaient les juifs aux fours crématoires. Aujourd’hui, ce sont des Français, adeptes du FN, qui veulent rejeter les arabes et les Africains à la mer. Sont-ils conscients, ces gens-là, que le pays court à grands pas vers un remake du national-socialisme, créant des conflits sociaux, des révoltes et l’insécurité qui en découlera.

Ahurissante, la vague de fond lepéniste qui s’abat sur la quasi-totalité des communes des Bouches-du-Rhône, de la plus grande à la plus petite, en particulier en pays d’Arles. Ces électeurs-là, comme ceux des autres départements de la Provence-Alpes-Côte d’Azur ne changeront pas d’avis au 2ème tour. Malgré le désistement des socialistes en faveur d’Estrosi le cumulard, bon nombre de militants de gauche déboussolés ne reporteront pas leurs voix sur le « motard » en bout de course qui, faisant allusion à De Gaulle, appelle ses troupes à la Résistance ! Avide de pouvoir, l’ex sarkozyste… mange à tous les râteliers.

Dimanche 13 décembre, l’addition des pourcentages des « gauches », traumatisés et divisés par leurs défaites, ne permettra pas aux Républicains d’atteindre la barre de 50%, le père Noël réservant son cadeau à la disciple de Saint Pie X !

A moins d’un miracle... selon les derniers sondages qui donnent un avantage à Estrosi de 52 à 54 %

Les commentaires sont fermés.