alpilles13 ALPILLES13

22/02/2008

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

10:32 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

15/02/2008

Mon journal des Alpilles

Vendredi, 15 février 2008

 

 

Je suis fier de moi, j’ai tenu parole, j’ai résisté, je n’ai pas baissé ma garde jusqu’à la nuit tombante. Toute une journée en proie à des pressions insupportables. Ces agressions ne datent pas d’hier, d’ailleurs. Depuis le début du mois, mon esprit et mon corps ont été l’objet de sollicitations quotidiennes. En quelque sorte un lavage de cerveau sciemment organisé, programmé comme une campagne médiatique. Impossible d’échapper à ce battage dans la presse, à la radio, à la télé, sur l’internet. Des centaines de spams ont envahi mon PC. Malgré cette cabale indécente, pour rien au monde je n’aurais changé mes habitudes hebdomadaires. Le jeudi est un jour sacré que je consacre à mes enfants et à mon épouse. Il faisait beau, pas un brin de vent, un soleil merveilleusement chaud pour le mois de février. Nous sommes montés quatre à quatre par les sentiers jusqu’au sommet des Alpilles. De là, nous devinions la mer dans une petite brume, nous apercevions les usines de Fos qui crachent une fumée blanche. Que du bonheur… pour paraphraser un présentateur du journal de 13 heures.

 

Je n’ai pas changé mon emploi du temps de la semaine. Tous les lundis, j’assiste à une réunion politique où l’on prépare les prochaines municipales. C’est une excuse toute trouvée… car en réalité, je dîne chez mon amie Hyacinthe. Un peu vieux jeu comme prénom, mais détrompez-vous c’est une magnifique personne, un vrai cordon bleu qui me mijote des petits plats, simplement vêtue du déshabillé rose que je lui ai ramené de Paris. Ainsi dévêtue, on la dirait échappée du Moulin Rouge, le temps de me faire honneur… ou l’inverse ! Sûr, que vous avez deviné qu’elle est blonde ! Au moment de se séparer, elle m’a semblé toute drôle, comme s’il lui manquait quelque chose. J’ai remarqué que les maîtresses ont souvent cet état d’âme lorsqu’on les quitte.

 

 

Mardi, mercredi, soirées conventionnelles, au coin du feu, devant la télévision ou parfois au lit de « bonheur » avec maman. Changement de programme le vendredi, c’est le concours de belotte avec les copains. Il arrive que j’y participe deux, trois fois dans l’année lorsque ma petite Fatma s’absente chez ses parents. Quelle patience peut-elle avoir cette brunette élancée et métissée, célibataire à force d’espérer me convaincre de changer de vie. On se fait chaque fois un bon resto, sur Marseille ou dans les environs. Elle adore ça, paraître à mon bras exhibant ses bijoux, sa montre Cartier, une tunique de Dior ou de Christian Lacroix, mon voisin en pays d’Arles. Ce soir, Fatma va être surprise, plutôt en mal qu’en bien. Pour une fois, elle n’aura pas son petit cadeau !

 

Vous l’avez compris… Cette semaine j’ai fait la grève des cadeaux. Pas une fleur, pas un parfum, pas un bijou, rien de rien. Que de l’amour au naturel comme d’habitude. J’ai fait de la résistance à la Saint Valentin, cette foire aux cadeaux, prétexte à gonfler le chiffre d’affaire des boutiquiers et à vous donner des complexes si vous ne tombez pas dans le piège !

23:56 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

14/02/2008

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

21:53 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2008

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

10:40 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2008

Mon journal de Genève

Jean Nouvel et le charme proustien du « Grand Musée »

Vers le réaménagement et l’agrandissement du Musée d’art et d’histoire

Jean Nouvel et le charme proustien du « Grand Musée »

 

En raison de sa taille et de l’importance de ses collections, le Musée d’art et d’histoire est sans aucun doute l’institution patrimoniale phare de la Ville de Genève. Au cours de son histoire, longue de près d’un siècle, – il fut fondé en 1910 sur l’initiative de personnalités privées -–, le Musée n’a jamais pu bénéficier d’une véritable restauration. Il se trouve actuellement dans un état très précaire : sa façade, altérée par le temps, est indigne d’un bâtiment culturel ; ses installations techniques sont vétustes et ne garantissent plus la préservation des collections ; la muséographie demande des adaptations importantes. Si le Musée, qui est visité par quelque cent quatre-vingt mille personnes par année et qui constitue un élément culturel, social et économique de premier plan, veut préserver son attrait, il est urgent d’investir dans sa rénovation. Mais ce renouvellement ne peut se limiter à une simple restauration du bâtiment actuel. Il est grand temps de préparer l’avenir, en considérant que l’institution ne dispose plus des espaces nécessaires pour présenter ses collections extrêmement riches dans les domaines de l’archéologie, des beaux-arts et des arts appliqués. Prenons comme exemple la collection des beaux-arts qui compte, à côté de celles du Musée des beaux-arts de Bâle et du Kunsthaus de Zurich, parmi les meilleures de Suisse. Sur les six mille quatre cent cinquante-cinq œuvres qu’il conserve dans ce domaine, le Musée ne peut en exposer, dans la situation actuelle, que deux cent soixante-quatorze.


En 1998, Jean Nouvel, architecte de renom international, a proposé, dans le cadre d’un concours, un projet pour le Musée qui vous est présenté dans ce journal. Il s’agit, pour restituer au bâtiment actuel, conçu par l’architecte Marc Camoletti, sa beauté initiale, son charme proustien, de réaliser un aménagement qui offre 3800 m2 supplémentaires de surface, occupant l’espace de la cour intérieure. Cette nouvelle structure prévoit trois étages destinés à la présentation des collections, une salle polyvalente et, sur le toit, un restaurant panoramique offrant une vue splendide sur le lac et la ville, qui pourrait devenir sans aucun doute un pôle d’attraction touristique irrésistible.


Comment financer ces deux projets qui demanderont un investissement de 80 millions de francs environ ? Il est évident que, compte tenu de la situation financière actuelle, la Ville de Genève, propriétaire du Musée, ne peut supporter à elle seule un pareil investissement.
Grâce à l’engagement civique de quelques personnalités genevoises et de mécènes, une fondation privée a été créée avec pour objectif de récolter 40 millions de francs devant permettre de réaliser l’agrandissement du Musée proposé par Jean Nouvel. Le Conseil municipal de la Ville de Genève, qui avait accepté en 2004 déjà une motion demandant au Conseil administratif de proposer un crédit d’étude en vue de rénover le Musée d’art et d’histoire, a également accepté cet été, à une très forte majorité, d’entrer en matière sur la proposition du Conseil administratif de présenter un crédit d’étude pour le projet global de Jean Nouvel. À condition toutefois que la « Fondation pour l’agrandissement du Musée » réunisse en dix-huit mois les 40 millions de francs représentant la moitié du financement nécessaire à sa réalisation. Espérons donc que ce projet si nécessaire pour Genève sera soutenu par la générosité des mécènes et la clairvoyance des politiciens.

16:14 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

10:50 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

28/01/2008

Mon journal de Genève

Dimanche, 27 janvier 2008

 

Durant quelques jours mon billet s’intitulera : « Mon journal de Genève ». Cela me rappelle l’époque du célèbre « Journal de Genève », le quotidien des banquiers, qui, pour cause d’infortune… a été absorbé par le « TEMPS » il y a plus d’une décennie. De grandes plumes avaient fait sa réputation bien au-delà des frontières helvétiques. Sans être du même bord, la qualité et la rigueur de ses articles s’apparentaient à son grand frère « Le Monde ». Ce qui n’a pas empêché les « libéraux protestants» de jeter l’éponge, comme ont failli le faire les actionnaires du journal de référence français. Aux dernières nouvelles « Le Monde » serait sauvé. Pour combien de temps et avec quel investisseur? Un banquier sans doute !

 

Depuis trois jours, je suis donc dans la cité du bout du lac Léman où Victor et Steve ont accompli des « miracles ». Ceux qui ont déjà lu : www.paradis-ciel.info, (ils sont nombreux), connaissent par le détail les péripéties genevoises des deux héros de ce bouquin aux mille rebondissements. Suivant la recommandation de L’Express qui fait son numéro sur Genève, je me suis rendu au restaurant du Père Glozu dans lequel mes deux lurons ont fait bombance avant de s’en retourner au Paradis. Résultat : une bouffe à l’œil à l’Hôtel de Ville contre un bouquin. Encore un bouquin contre un carton de pinot de Louis Serex, le vigneron-député. Demain, je tente ma chance à l’Hôtel de la Paix, un cinq étoiles où j’avais réservé une suite pour Jésus de Nazareth.

 

En attendant, je vous envoie la photo divine prise du quatrième étage de l’hôtel lors du repérage !

 

 

pict0071.1201515899.JPG

11:29 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

26/01/2008

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

09:49 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

21/01/2008

Mon dernier livre...

 

Article paru ce jour dans le journal La Provence

 

la-provence-210108-couleur.1200933356.jpg

 

19:03 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

18/01/2008

Mon dernier livre...

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

10:15 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2008

Mon dernier livre...

Pub…

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

18:50 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

13/01/2008

Coup de pub!

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

11:39 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (1)

08/01/2008

www.paradis-ciel.info

 “Un journaliste au Paradis”

 

 

ciel.1199822593.gif

 

 

Découvrez mon dernier livre sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

 

 

 

 

couvertureparadisciel.1199822202.jpg

 

 

 

21:14 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2007

www.paradis-ciel.info

Le ciel m’est tombé sur la tête, enfin les 260 pages du bouquin

livré ce jour du Paradis par Fredex…

Découvrez-le sur le site:

http://www.paradis-ciel.info

 

 

Alors si vous souhaitez passer une nuit sans dormir, lisez-le d’un

coup… mais il peut aussi faire office de somnifère dès les

premières pages ! Les aspirines sont incluses.

Pour tenter cette expérience hors du commun, il vous faut l’avoir

entre les mains (350 grammes) et le réserver de suite par

courriel avant qu’il ne soit épuisé.

Dépêchez-vous… car le prochain est presque terminé.

16:30 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

05/10/2007

Extraits de mon dernier livre... Epilogue

 

“Un journaliste au Paradis”

 

 par Fred Oberson

 

gauguin.1172428162.jpg

Epilogue en 2039

… La Commission du Futur avait changé d’appellation et s’intitulait désormais : la Commission du Présent, chargée de superviser le suivi. … 

… L’homme avait renoué avec la spiritualité franche et sincère des premiers croyants…. 

… Des pans entiers de l’économie s’étaient effon­drés, tels que l’armement, la sécurité, la chimie, la médecine…. 

… L’Enfer et le Purgatoire ne faisant plus recette, sauf à de rares ex­cep­tions,… 

Il se rappela par ailleurs une rencontre qui l’avait fortement intrigué, celle de Toutankhamon ! Par quel tour de passe-passe, un pharaon pouvait-il avoir droit de cité au Paradis ?… 

Les hommes, pour triompher de leurs peurs, avaient besoin, de tout temps, d’une croyance, même la plus folle, d’une religion, quelle qu’elle soit…. 

Victor se mit à douter et à s’interroger : « Père a-t-il donc raison de penser qu’au moment de la mort, la vie fait place à un rêve sans cesse renouvelé ?….. 

En l’attente de son édition sur papier, recevez

“Un journaliste au Paradis”

 

par courriel  en adressant votre commande à :

fredoberson@bluewin.ch

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

13520 Maussane-les-Alpilles

16:09 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

04/10/2007

Extraits de mon dernier livre... Chapitres 18-19

ciel.1189933463.gif

 

“Un journaliste au Paradis”

 

 par Fred Oberson

Chapitre 18. 

… Soudain, une voiture de police déboucha en trombe de la rue de Berne, stoppa net en faisant crisser ses pneus devant le Willis Bar. En une fraction de seconde, deux policiers en civil descendirent sur le trottoir et, en un tournemain, embarquèrent manu militari un homme qui se trouvait là…

… Quelques instants plus tard, Steve et Victor rejoignirent le Capitaine dans le salon de l’hôtel. Ils lui apprirent que Charly avait été chargé d’informer les médias de la création de www.paradis.info et ils considéraient que sa disparition était peut-être liée à cette opération… 

Chapitre 19. 

… Le chambardement provoqué par le site www.paradis.info risquait de porter préjudice à la réalisation de l’opération Pacifia

… De mèche avec la CIA, on greffa des puces sur des tortionnaires ayant commis force crimes et exactions lors des derniers conflits.…

… Au bout de quelques mois, le monde entier fut informé officiellement de l’existence de Pacifia et de son implantation pays par pays…

.… Malgré la fiabilité des installations techniques et le sérieux de leurs contrôleurs, le grand ordonnateur tomba en panne…

Commandez-le par courriel à:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fredoberson@bluewin.ch

 

 

 

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

Chemin de Compostelle

13520 Maussane-les-Alpilles

17:29 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

29/09/2007

15-16-17 Extraits de mon dernier livre...

ciel.1189933463.gif

 

“Un journaliste au Paradis”

 

 par Fred Oberson

Chapitre 15. 

… Saint Pierre accueillit Victor avec déférence et lui parla franchement : votre assassin a été découvert et se trouve actuel­lement ici, en attendant qu’il soit statué sur son sort… 

Chapitre 16.

… Avant de descendre sur terre, Jésus et les quatre acolytes avaient pris la précaution de se travestir, car il était impossible que les trois célébrités du groupe passent inaperçus….

… Jésus ne résista pas à l’envie de faire un détour par la Palestine de sa jeunesse. Il fut bouleversé de découvrir sa terre natale à feu et à sang, les collines de Galilée partagées en deux par un mur de béton…. 

Chapitre 17. 

… Mission fut également confiée à Steve, l’informaticien, de rejoindre le plancher des vaches afin de superviser la réalisation de son projet et de procéder aux premiers essais. Pour éviter d’être accusée une nouvelle fois de machisme, la Commission lui adjoignit une collaboratrice, mais pas n’importe laquelle… puisqu’il s’agissait de Marie-Madeleine,  en personne, la compagne de Jésus !…

… La principale étape avait été franchie : atteindre le Paradis par l’Internet !… 

Commandez-le par courriel à:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fredoberson@bluewin.ch

 

 

 

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

Chemin de Compostelle

13520 Maussane-les-Alpilles

11:24 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

26/09/2007

Extraits de mon dernier livre... Chapitre 14

 Extraits de mon dernier livre…

ciel.1189933463.gif

 

“Un journaliste au Paradis”

 

 par Fred Oberson

Chapitre 14. 

Einstein, invité par Dumont à présenter un projet, se récusa en quel­ques mots :

- A partir de la publication, en 1905, de ma théorie de la relativité, on n’a cessé de dire et d’écrire que j’avais changé la face du monde !… 

… Victor exposa son projet :          

- Depuis l’introduction du microprocesseur à des fins médicales, sup­pléant à la défaillance de certains organes, j’ai pensé que son déve­loppement et sa miniaturisation rendraient possible, dans le futur, son action sur les fonctions cérébrales de l’homme….  

… Un vent de panique soufflait dans l’assemblée, effarée par les pro­pos de Victor…. 

… - Comment comptes-tu mettre en œuvre ce projet, ques­tionna Jésus ?

- Einstein, Steve et moi avons pris langue avec Charles Darwin, le père de l’évolution biologique, qui a accepté avec enthousiasme de se joindre à notre entreprise…. 

La solution la plus rationnelle consisterait donc à créer une région ou une cité dans laquelle vivraient et se multiplie­raient les adeptes du grand ordonnateur….   

Victor, qui fourmille d’idées originales et futuristes, suggère que Dieu, votre père spirituel, crée le sep­tième continent !… 

… Darwin prit Victor à part pour le féliciter:

- Votre projet futuriste est ambitieux, il va accélérer le cours de l’histoire humaine au-delà de toute imagination. Depuis l’origine de l’homme, son évolution a été très lente puis, ces derniers siècles et le dernier notamment, elle a pris les jambes à son cou, comme pour rattraper le temps perdu. Cependant la civilisation actuelle n’en est qu’à ses premiers balbutiements et, malgré des couacs malheureux, elle progresse inéluctablement. Votre puce organique, Victor, va réaliser en une génération ce que l’évolution naturelle n’accomplirait peut-être pas en deux à trois siècles…. 

Commandez-le par courriel à:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fredoberson@bluewin.ch

 

 

 

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

Chemin de Compostelle

13520 Maussane-les-Alpilles

17:05 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2007

3.Un journaliste au Paradis

Extraits de mon dernier livre..

 “Un journaliste au Paradis

 

 par Fred Oberson

 

 

 

Courriel : fredoberson@bluewin.ch 

 

gauguin.1172428162.jpg

 

 

Chapitre 3 

… Dès son arrivée, Victor n’avait pas été insensible au charme d’Eva, l’hôtesse d’accueil chiffonnée par Coco Chanel… 

…On accueillait tambour battant les nouveaux pensionnaires, un peu à la manière du Club Méditerranée. Des nuées d’anges entonnaient des cantiques célestes à la gloire du Seigneur. Les soli étaient interpré­tés tantôt par Maria Callas, tantôt par Ella Fitzgerald, et bien d’autres encore, car le ciel était peuplé de toutes les divas de la Terre…. 

… Depuis qu’il demeurait au Ciel, Victor se désespérait de ne pas ren­contrer Dieu… 

… Victor se rendit compte qu’il lui faudrait toute l’éternité pour découvrir la complexité des rouages du Paradis…. 

Chapitre 4 

… Dans l’immédiat, on lui permit de rejoindre le village de Maussane en Provence où il était né, pour assister incognito à la messe de trentième demandée par sa famille à l’occasion de la dispersion de ses cendres… 

… L’attention de Victor fut attirée par la présence d’une femme qui se te­nait à l’écart, au fond de l’église, près du confessionnal. Agenouillée sur la traverse de bois polie par les ans, elle cachait sa face entre ses mains, comme une ma­done ou une sainte en adoration…. 

Commandez-le par courriel à:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fredoberson@bluewin.ch

 

 

 

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

Chemin de Compostelle

13520 Maussane-les-Alpilles

20:05 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

09/09/2007

Le dernier livre...

A découvrir…

Parution du livre: “Un journaliste au Paradis”

Commandez-le par courriel !

 

 

Il vous sera adressé sur votre e-mail contre un chèque

 de  5 euros adressé à

Fred OBERSON

13520 Maussane-les-Alpilles

 

 

 

 

 “Un journaliste au paradis

 Fred Oberson 

 

 

Courriel : fredoberson@bluewin.ch 

 

gauguin.1172428162.jpg

                                                                   

Résumé du livre, environ 250 pages,

 

 

 

 

à paraître prochainement

 sur papier et immédiatement par courriel ! 

 

 

 

 

Le journaliste Victor, envoyé spécial à travers le monde pour narrer les conflits, est assassiné en Afrique dans des circonstances inexpliquées.  Il arrive au Paradis et découvre ce lieu mythique, son mode de « vie » et son organisation groupant les trois religions monothéistes.

Doté de pouvoirs particuliers, Victor a la faculté de revenir incognito sur terre et d’assister, notamment, à ses obsèques auprès des siens. 

Après un stage de formation, Victor et son collègue Steve, informaticien, sont appelés à faire partie de la Commission du Futur dont le but consiste à dresser un bilan de l’état du Monde et de proposer des solutions pour améliorer les relations du Paradis avec la Terre et les croyants. 

De nombreux personnages connus de la politique, des religions, des sciences, des arts et de la culture font partie de la Commission. Les débats sont passionnés, chacun apportant son grain de sel dans cette assemblée hors du commun.

Victor et Steve formulent des propositions radicales et futuristes pour changer le monde avec la complicité de Jésus, de Darwin et d’Einstein. 

La réalisation de leurs projets utopiques, tels la mise en place de l’Internet céleste, la création de la puce organique reliée au grand ordonnateur  implique de nombreux aller et retour entre le Paradis et la Terre et le courroux de Lucifer qui tente de leur mettre le bâton dans les roues.   

Victor rencontre également son incrédule de père qui séjourne au Purgatoire ainsi que son assassin, avant qu’il soit statué sur son sort.  

Après maintes péripéties rocambolesques, l’épilogue de cette fable, écrite au second degré, se situe en l’an 2039.

15:38 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)